Soutien aux 400 salariés du groupe Casino à Besançon

Devant l’incertitude et le manque d’information de la restructuration du groupe Casino, les salariés du groupe et de sa filiale logistique Easydis m’ont dernièrement exprimé leurs craintes pour les emplois  à Besançon.

Que ce soient dans les supermarchés, les supérettes ou les entrepôts, 400 emplois sont concernés à Besançon et dans le Grand Besançon.

Le groupe Casino possède, en effet, des liens historiques avec la capitale comtoise. C’est en rachetant, en 1985, l’enseigne de distribution Cedis que le groupe stéphanois a pris une envergure nationale.

Avec mon collègue député Eric Alauzet, nous apportons notre soutien aux salariés et refusons que la restructuration ne se transforme en catastrophe sociale.

Dans un courrier au ministre de l’Économie Bruno Le Maire, nous sollicitons son action et son exigence concernant la sauvegarde des emplois, l’avenir du groupe et des entrepôts.

Les salariés bisontins n’ont pas à subir les conséquences des choix hasardeux de leur direction.

Laisser un commentaire

*
*