Mise en pratique du dispositif « 30 minutes d’activité sportive quotidienne » dans les écoles

J’accompagnais ce matin Mme Nathalie Albert-Moretti, rectrice académique de Bourgogne-Franche-Comté et M. Patrice Durand, inspecteur d’académie tout d’abord à l’école Henri Fertet de Besançon, puis au collège Georges Pompidou à Pouilley-les-Vignes pour la mise en pratique dans les établissements scolaires du dispositif « 30 minutes d’activité physique quotidienne ».

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la démarche École promotrice de santé.

Les formes que peuvent prendre les 30 minutes d’activité physique quotidienne sont variées et s’adaptent au contexte de chaque école. Elles peuvent être fractionnées et combinées sur les différents temps scolaires, mais aussi périscolaires.

Les temps de récréation peuvent aussi être investis pour amener les enfants à se dépenser davantage et lutter contre la sédentarité avec des pratiques ludiques. C’est le cas à l’école Henri Fertet.

Cette mesure peut être déployée en partenariat avec les collectivités locales, dans le cadre d’un rapprochement avec le mouvement sportif scolaire et les clubs sportifs. C’est précisément le cas au collège Georges Pompidou de Pouilley-les-Vignes qui fait partie des établissements tests pour le dispositif de « deux heures de sport supplémentaires » qui a noué des partenariats avec des clubs sportifs locaux.

Dans le cadre du projet de loi de finances 2023, j’ai rappelé en tant qu’orateur de mon groupe l’importance du sport pour le bien-être et la santé.

Laisser un commentaire

*
*