Soutien à nos policiers municipaux et propositions d’actions

Après la double agression de nos policiers municipaux et la vive émotion que nous avons ressentie, nous tenons à apporter tout notre soutien à nos policiers municipaux.

Les intentions des auteurs étaient vraisemblablement d’atteindre à l’intégrité physique de nos policiers. Comment qualifier un acte volontaire qui aurait pu conduire à des faits tragiques ?

Il existe des attentes fortes de la part des Bisontins et de leurs policiers municipaux.

Nous avons évidemment accueilli favorablement la demande d’expérimentation de la « police de sécurité du quotidien » auprès du ministre de l’Intérieur et l’annonce de la création d’un groupe local de traitement de la délinquance sur le quartier de Planoise par Mme la Procureure de la République.

Cela ne doit pas empêcher la municipalité d’agir, la réponse nationale ne pouvant être la seule réponse à un problème local dont l’ampleur et la gravité ne cessent de croître année après année.

Les élus MoDem ont toujours considéré la sécurité de nos quartiers, des habitants et des policiers municipaux comme un enjeu prioritaire.

Nous réitérons auprès de M. le Maire, les propositions formulées au conseil municipal le 14 septembre dernier.

– Reconquérir l’espace public : présence policière et propreté

Le retour à la confiance passe d’abord par une occupation physique et lisible du terrain et par le maintien d’un espace public propre et agréable. Malgré l’annonce d’embauche de 16 policiers municipaux en janvier 2015, l’effectif n’a pas bougé. Nous estimons que pour Besançon, 65 à 70 policiers municipaux sont des chiffres minimums.

– Redéfinir les missions, les horaires et revoir l’équipement de notre Police Municipale

Notre Police Municipale doit avoir pour priorité la lutte contre l’insécurité et les incivilités et être présente au plus près des zones difficile la journée et une partie de la nuit.

Il ne doit plus y avoir de zones de non-droit où notre police est absente. Nos policiers municipaux sont formés pour mener des missions de police, alors considérons les comme tels.

Nous proposons la mise en place d’une brigade de nuit ainsi que l’armement de notre police municipale.

– Construire des partenariats innovants entre policiers, commerçants et habitants au travers d’outils numériques

Les informations et l’entraide constituent des sources précieuses de renseignements pour les forces de police pour prévenir et localiser l’évolution des faits de délinquance. Des outils numériques simples tels que le dispositif « Voisins Vigilants et Solidaires » répondent à cet objectif et mériteraient d’être déployés sur la ville.

– Mener des actions de prévention dans les quartiers et les écoles, l’éducation étant la meilleure des préventions.

Les élus MoDem ont défendu le programme présidentiel de M. Macron qui demandait plus de policiers sur le terrain et la tolérance zéro à l’égard des délinquants. Ce que nous proposons ici n’est rien d’autre que la déclinaison volontariste de ce programme à l’échelle de notre ville.

Odile Faivre-Petitjean, Laurent Croizier
Elus MoDem du conseil municipal de Besançon


http://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2017/12/14/double-agression-la-police-municipale-de-besancon-boycottera-planoise-ce-jeudi

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

*
*