2017
février
more

Présidentielle: « Chaque citoyen fera son choix selon sa conscience et ce qu’il croit le meilleur pour le pays. »

La situation chaotique dans laquelle se trouve la France aujourd’hui impose des décisions responsables et courageuses.

François Bayrou a fait le choix d’en finir avec un système qui paralyse la France depuis trop longtemps.
Il a proposé à Emmanuel Macron une alliance sans ralliement ni confusion que le candidat d’En Marche a acceptée.

Voici les exigences posées par François Bayrou:
– Promouvoir l’alternance et rompre avec les pratiques et les orientations du Parti Socialiste. Il était important pour le MoDem d’avoir une clarification sur cette question.
– Porter une loi sur la moralisation de la vie politique et la lutte contre les conflits d’intérêts.
– S’engager sur le fait que la France résistera à la pente universelle qui cherche à réduire sans cesse la rémunération du travail, indépendant ou salarié.
– S’engager sur la proportionnelle et le pluralisme

L’offre politique est donc assez claire désormais,
– un candidat à la droite de la droite,
– un candidat à la gauche de la gauche,
– une candidate de l’extrême droite,
– un candidat représentant un arc central allant de la droite au centre gauche qui souhaite s’affranchir des blocages qu’induit le clivage gauche/droite.

Chaque citoyen fera son choix selon sa conscience et ce qu’il croit le meilleur pour le pays.
J’ai fait le mien, celui du progressisme, de l’apaisement et du rassemblement des Français, celui de la réforme et du libéralisme humaniste, celui du centre.

Facebooktwittergoogle_plus
more

Conservatoire : débat sur les droits de scolarité des élèves de classes primaires inscrits en classe musicale

Débat intense ce soir en commission d’agglomération sur la gratuité des droits de scolarité des élèves de classes primaires inscrits en classe CHAMD (Classe à horaires aménagés musique et danse).

Trois élus bisontins de la majorité ont proposé de remettre en cause la gratuité du conservatoire pour les classes musicales élémentaires, demandant une tarification individuelle au quotient familial, pour rétablir une inégalité d’accès.

J’ai tenu à exprimer ma plus grande opposition à cette proposition.

L’accès à ces classes dédiées se fait sur dossier. La motivation, les résultats scolaires et la capacité de l’élève à gérer deux après-midis de classe en moins sont les critères. De fait, un élève en difficulté ne peut être intégré mais quel rapport entre un élève en difficulté et sa situation sociale ?

Les enseignements artistiques, musique et danse, se déroulent dans le cadre scolaire et sur des temps scolaires. En France l’école est gratuite et cette mesure reviendrait à une remise en cause de la gratuité des temps de scolarisation.

Si l’idée que l’on a besoin d’égalité des chances est la mienne, jamais créer des contraintes pour les familles aisées n’a fait fonctionner l’ascenseur social, bien au contraire.

  Faire fonctionner l’ascenseur social, ce n’est pas niveler par le bas, c’est favoriser la mixité sociale, c’est inciter, par des actions, les familles modestes à s’engager dans des voies qu’elles estiment à tort inaccessibles.

En poussant le raisonnement à l’extrême, où conduirait cette logique des revenus ? À rendre payant l’accès à l’école, à ne plus rembourser les médicaments ou faire payer différemment son ticket de transports en commun, pour les enfants des familles aisées ? Cela conduirait à fracturer la société. L’outil de répartition existent, c’est la dégressivité de l’impôt.

Le raisonnement est ici idéologique et ne perçoit pas l’impact négatif: accélérer le départ des familles aisées vers des établissements privés élitistes et priver les établissements publics d’une nécessaire mixité sociale.

 

Facebooktwittergoogle_plus
more

« Il y a une nouvelle génération d’élus pour qui l’éthique et la morale ne sont pas des valeurs facultatives, ni négociables »

Extrait de l’émission Dimanche en politique – France 3 Franche-Comté du 19/02/2017 (extrait n°1)

Facebooktwittergoogle_plus
more

Une prime de 200€ pour les vélos électriques, une bonne raison de se déplacer à vélo à Besançon

Un décret publié samedi 18 février 2017 au Journal officiel prévoit le remboursement de 200 euros pour tout achat d’un vélo électrique jusqu’au 31 janvier 2018.

Le but du dispositif est d’inciter les Français à se déplacer en vélo. D’après l’INSEE, seuls 1,9% des Français font le trajet domicile-travail à vélo.

L’utilisation des vélos électriques est parfaitement adaptée au relief de la ville de Besançon et de notre agglomération.

Chaque année, un programme est établi pour créer, améliorer les liaisons cyclables de notre Ville, entre les quartiers ; les points de stationnement deux roues se multiplient.

L’implication des cylistes est indispensable pour répondre aux besoins des habitants de Besançon et de son agglomération, pour diversifier les modes de déplacements et aménager des pistes cyclables sécurisantes, continues et cohérentes.

Quelques liens utiles pour les cyclistes à Besançon

 http://www.velocampus-besancon.org/

Vélocampus Besançon est une association loi composée d’étudiants et d’actifs visant à promouvoir le vélo comme moyen de déplacement. Elle compte environ 250 adhérents qui peuvent profiter des ateliers de réparation participatif.

  http://asso.velobesancon.info/

L’Association Vélo Besançon a pour objet de représenter tous les cyclistes de Besançon et de son agglomération.

Plan vélo de Besançon (2012) qui mériterait une réactualisation

Facebooktwittergoogle_plus
more

REJOIGNEZ NOTRE EQUIPE DE CAMPAGNE

Vous connaissez mon engagement pour la ville de Besançon et les valeurs qui sont les miennes. Je suis candidat aux élections législatives sur la 1ère circonscription du Doubs depuis quelques semaines.

Je suis fier d’appartenir à cette génération qui ne se résoudra jamais à rester spectatrice du triste spectacle que nous offre la vie politique. Et c’est avec cette force et cette volonté que je souhaite porter la voix des citoyens.

 http://www.laurentcroizier.fr/declaration-de-candidature

Une campagne électorale est un travail d’équipe et j’ai besoin de rassembler la plus grande équipe possible pour les prochaines semaines.

Si vous vous reconnaissez dans les valeurs et le discours que je porte et souhaitez contribuer aux idées et agir pour un élan politique novateur, je vous invite à rejoindre notre équipe de campagne, bien-sûr selon vos disponibilités.

TOUT DOIT PARTIR DE NOUS


Votre email *

Votre message

Facebooktwittergoogle_plus
more

Courrier au directeur de Besançon Mobilités suite à l’agression de deux contrôleurs du réseau Ginko

Dimanche 5 février 2017, deux contrôleurs du réseau de transport en commun bisontin ont été victimes d’agressions verbales et physiques d’une très grande violence (  lire ici).

En adressant ce courrier au directeur de Besançon Mobilités, j’ai tenu d’une part à exprimer ma solidarité et mon soutien aux deux contrôleurs et à l’ensemble des agents du réseau Ginko mais aussi à mesurer l’évolution des incivilités, des dégradations et des agressions des agents et des voyageurs sur notre réseau de transport en commun.

  Pour répondre de façon responsable et pragmatique à cette exigence de sécurité pour les agents et les voyageurs du réseau Ginko, il me semble important d’avoir une vision objective de l’évolution de ce type d’incident au cours des dernières années.

Facebooktwittergoogle_plus
more
more
more
more
more

Des « Boîtes à lire » bientôt dans l’agglomération du Grand Besançon ?

Lancées en juin 2016, les boîtes à lire suscitent un certain engouement de la part des habitants de Pau et de son agglomération. D’ici fin septembre, 34 points seront installés.

Et pourquoi pas « chez nous » ?

Membre de la commission ‘Culture’, j’en ferai la proposition par courrier auprès du Vice-président en charge de la compétence culturelle au sein de l’agglomération du Grand Besançon.

  L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde.
– Nelson Mandela


Facebooktwittergoogle_plus
more

Conseil Bisontin des Jeunes : 2ème plénière

Toujours un plaisir de se trouver aux côtés des jeunes bisontins pour cette deuxième plénière de leur mandat.
J’ai retenu ces deux phrases qui résument assez bien leur ressentis après quelques mois de mandats :
– « C’est bien qu’on nous écoute »
– « Ce n’est pas si simple d’améliorer les choses »

  J’ai tenu à leur dire que ce qu’ils font au sein de leur commission, c’est l’illustration de ce qu’on appelle « faire de la politique ».
Faire de la politique, ce n’est pas ce qu’ils voient ou entendent actuellement à la télévision, ce n’est pas faire des discours pour ne rien dire ou ne rien faire. Faire de la poltique c’est agir pour l’intérêt général.

Je leur adresse mes félicitations pour le travail déjà effectué: des idées, de la réflexion et des projets.

Facebooktwittergoogle_plus
more

Visite de la ministre de l’Education Nationale au lycée Jules Haag

La visite de la ministre de l’Education Nationale, ce lundi 13 février 2017 à Besançon me donne l’occasion de m’exprimer sur ce qui est pour moi l’échec de 5 ans d’idéologie dans le domaine de l’éducation.

En compagnie des précédents ministres, Peillon et Hamon, Mme Vallaud Belkacem aura lourdement échoué dans sa fonction de Ministre.

Sans jamais prendre la hauteur nécessaire, elle a fait du ministère de l’Education Nationale, un laboratoire idéologique sans aucune prise avec le réel.

  Les Français mesurent une fois de plus aujourd’hui, l’échec de ces responsables politiques, sans aucune expérience professionnelle, déconnectés de la réalité, qui fondent leur action non pas sur le quotidien des Français mais sur la représentation faussée qu’ils en ont.

Si aucune des pseudos réformes engagées ne s’attaque véritablement de façon sérieuse et ciblée aux problèmes ou aux dysfonctionnements de l’Education Nationale, c’est qu’aucune n’est fondée sur un diagnostic précis des difficultés que rencontre notre système scolaire.

Aucune ne répond aux besoins réels.

Que fait-on des 25 ou 30% des élèves qui arrivent au collège avec de graves difficultés de lecture et d’écriture ? Que fait-on des jeunes qui sortent chaque année du système scolaire sans aucun diplôme ?

Toutes les mesures proposées traduisent la méconnaissance profonde de ce qu’est le travail des enseignants et les difficultés du système scolaire.

De plus, comment peut-on croire encore aujourd’hui que la réforme peut se faire sans ceux qui forment et font l’éducation nationale ?

Agir ainsi, c’est l’assurance de passer à côté des enjeux pricipaux, c’est l’assurance d’un échec.

Le bilan est tristement cinglant, à la hauteur du cynisme de la ministre.

Une réforme des activités périscolaires en lieu et place d’une réforme des rythmes de l’enfant à l’école, une réforme d’abaissement de l’exigence au collège.

N’est-ce pas pourtant parce que l’école sera exigeante qu’elle sera généreuse ?

En supprimant les options permettant des parcours différenciés, on tire le système vers le bas et pénalise principalement les enfants des classes populaires.

Aujourd’hui, jamais les inégalités et les déterminismes sociaux n’auront été aussi grands en France.

A noter, les effectifs en baisse au profit des établissements privés, une crise des vocations et un niveau record de démissions parmi les enseignants débutants.

L’école n’est pas là pour propager une idéologie ni pour former des citoyens au rabais. Elle doit mesurer l’importance de sa fonction, préparer nos jeunes générations à façonner ce qui sera la France demain.

Comme tous ces ministres qui sont passés bien avant elle, au prochain quinquennat, personne ne se souviendra de son action, et c’est aussi bien ainsi.

Facebooktwittergoogle_plus
more

La formation pour défendre un modèle agricole français de qualité, compétitif et durable

J’ai profité des portes ouvertes du lycée agricole Granvelle de Dannemarie-Sur-Crête et du centre de formation de Châteaufarine ce samedi 11 février 2017pour échanger avec les équipes de direction et les étudiants sur les formations agricoles post-bac.

La formation de ceux qui feront notre agriculture demain est essentielle pour défendre un modèle français de qualité, compétitif et durable.

  Nos futurs agronomes, agriculteurs, éleveurs ou forestiers doivent être à la pointe pour optimiser et valoriser nos productions et les magnifiques produits de nos terroirs.

Un bel échange passionné avec les étudiantes qui participeront au trophée nationale des lycée agricoles à Paris avec leur vache montbéliarde Indonésie durant le salon de l’agriculture du 28 février au 5 mars 2017.

Facebooktwittergoogle_plus
more
more

Mes positions de vote au conseil communautaire du Grand Besançon du 19/01/2017

DossierPosition de vote
Organisation de la Communauté d'Agglomération du Grand Besançon
Rapport n°0. 1 - 0 . 1 - Désignation d'un secrétaire de séance - Approbation du procès-verbal du Conseil du 15/12/2016POUR
Rapport n°0 . 2 - Extension du périmètre - Installation de conseillers communautairesPOUR
INFORMATIONS
Rapport n°0 . 3 - Modification de la composition du BureauPOUR
Rapport n°0.4 - Election des nouveaux membres du BureauPOUR
Bureau Rapport n°0 . 5 - Désignation dans les commissions communautairesPOUR
Rapport n°0.6 - Désignation au sein de la Commission Locale d'Evaluation des Charges Transférées (CLECT)POUR
Rapport n°0.7 - Election de représentants de la CAGB au SYBERT et au SMSCoTPOUR
Rapport n°0.8 - Modification de la composition de la CCSPLPOUR
Rapport n°0.9 - Modification du montant des indemnités de fonction des membres du BureauPOUR
Rapport n°0 . 10 - Modification de la dénomination de la Commission de Délégation de Service PublicPOUR
Commission n°01 : Finances, ressources humaines, communication et aide aux communes
Finances
Rapport n°1.1.1 - Extension de périmètre - Détermination des attributions de compensation prévisionnelles 2017 des communes entrantesPOUR
Commission n°03 : Economie, emploi-insertion, enseignement supérieur et recherche
Rapport n°3.1 - Convention entre la Mission Locale - Espace Jeunes et la CAGB - Soutien financier 2017POUR
Rapport n°3 . 2 - Transfert des zones d'activités économiques - Notification des montants d'attribution de compensation prévisionnels et provisoiresPOUR
Commission n°06 : Aménagement du territoire et coopérations
Rapport n°6.1 - Charte de gouvernance PLUi CONTRE
Rapport n°6.2 - Elaboration d'un projet de territoirePOUR
INTERVENTION
Commission n°07 : Culture, tourisme, sport et aménagement numérique
Rapport n°7. 1 - Modifications apportées à la délibération instaurant la taxe de séjour du 19 septembre 2016POUR
Facebooktwittergoogle_plus
more

Mes positions de vote au conseil municipal de Besançon du 18/01/2017

DOSSIERPOSITION DE VOTE
CONSEIL MUNICIPAL
1.      Conseil Municipal - Commissions et Représentations - ModificatifsPOUR
FINANCES - RESSOURCES BUDGETAIRES
2.      Evaluation des charges transférées - Couts définitifs 2016POUR
3.      Evaluation des charges transférées - Coûts prévisionnels 2017POUR
4.      Exercice 2016 - Décision modificative n° 4ABSTENTION
EDUCATION
5.      Evolution du dispositif de financement des classes transplantéesABSTENTION
INTERVENTION
6.      Intervention d'associations dans les accueils périscolairesPOUR
INTERVENTION
SPORT
7.      Réfection du terrain synthétique de la Malcombe - Demandes de subventionsPOUR
8.      Dénomination d'enceintes sportivesPOUR
CULTURE – TOURISME
9.      Projet de chantier de jeunes à la Citadelle 2017-2020POUR
10.   Office du Tourisme et des Congres - Approbation des statuts et désignation d'un représentant de la Ville de BesançonPOUR
VIE DES QUARTIERS
11.   Dispositif «Tickets Loisirs Vacances» - Bilan 2016 et reconduction 2017POUR
FORETS - ESPACES VERTS
12.   Forets communales - Programme de travaux de gestion forestière - Année 2017POUR
MAITRISE DE L'ENERGIE
13.   Chauffage urbain de Planoise et des Hauts du Chazal - Implantation d'une cogénération sur le site de la chaufferie urbainePOUR
14.   Chauffage urbain de Planoise et des Hauts du Chazal - Avenant n° 9 au contrat de Délégation de Service PublicPOUR
15.   Appel d'offres de la Commission de Régulation de l'Energie portant sur la réalisation et l'exploitation d'installations de production d'électricité à partir d'énergies renouvelables en autoconsommation - Participation de la Ville de BesançonPOUR
VOIRIE
16.   Schéma national d'electromobilite - Développement d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques en partenariat avec le SYDEDPOUR
URBANISME
17.   Projet urbain de quartier durable des Vaites - Financement de l’opération d'aménagement concédée à Territoire 25 - Garantie de la Ville de Besançon à Territoire 25, à hauteur de 80 % d'un prêt d'un montant de 3 000 000 € auprès de la Banque PostaleCONTRE
18.   Projet urbain de quartier durable des Vaites - Financement de l'opération d'aménagement concédée à Territoire 25 - Garantie de la Ville de Besançon à Territoire 25, à hauteur de 80 % d'un prêt d'un montant de 3 000 000 €, contracte auprès de la Caisse d'EpargneCONTRE
19.   Habitat 25 - Demande d'autorisation de changement d'usage d'un appartement situe 32 rue Danton à Besançon (quartier des Vareilles) - Avis du Conseil MunicipalPOUR
20.   Démolition d'un immeuble 12, 14, 16 rue de Chaillot par Grand Besançon Habitat - Avis du Conseil MunicipalPOUR
21.   Reconversion du site de Saint-Jacques/Arsenal - Expertise Congres - Attribution de subventionPOUR
22.   EUROPAN France - Adhésion de la Ville de Besançon et de la CAGB à l’associationPOUR
23.   Cession d'un immeuble communal (ancienne école Victor Hugo) sis 7 place Victor Hugo au profit de Mme Anne MENDEL et M. Romain WALGER - Déclassement du domaine publicPOUR
SUBVENTIONS : ATTRIBUTION, ENCAISSEMENTS
24.   Relations internationales - Attribution d'une subvention a un établissement scolaire pour ses échanges internationauxPOUR
25.   Versement du premier acompte de la subvention 2017 à diverses associationsPOUR
26.   Comite des Fêtes - Reconduction de la convention - Subvention 2017 - Avenant n° 2POUR
27.   Education - Subventions a des classes transplantéesPOUR
28.   Vie étudiante - Subvention a ESN Besançon - Promotion de la mobilité internationalePOUR
29.   Animations commerciales - Attribution de subventionsPOUR
MARCHES
30.   Avenant n° 1a la convention constitutive d'un groupement de commandes permanentPOUR
31.   Projet urbain de quartier durable des Vaites - Travaux de viabilités et d'équipements - Convention portant constitution d'un groupement de commandes entre la Ville de Besançon et Territoire 25CONTRE
Facebooktwittergoogle_plus
more

Solidarité et soutien aux deux contrôleurs agressés ce dimanche sur la ligne 5 du réseau Ginko

Je condamne avec la plus grande fermeté l’agression dont ont été victimes deux contrôleurs du réseau Ginko ce dimanche 5 février en début d’après-midi dans le quartier des Clairs-Soleils.

J’adresse ma solidarité et mon soutien aux deux contrôleurs ainsi qu’à l’ensemble des agents du réseau Ginko.

A quelques mois du renouvellement de la délégation de service public par l’agglomération, j’adresserai, cette semaine, un courrier au directeur de la société Besançon mobilités afin de faire le point sur la sécurité des agents.

J’espère que les dispositifs de vidéoprotection du quartier permettront d’interpeler rapidement les auteurs de ces actes de violence qui méritent une sévère condamnation.


Facebooktwittergoogle_plus
more

« Je suis candidat aux élections législatives dans la 1ère circonscription du Doubs »

Mesdames, Messieurs,

J’ai décidé d’annoncer ce jour ma candidature aux élections législatives dans la 1ère circonscription du Doubs

Mon engagement permanent à vos côtés, ma connaissance des dossiers, la transparence avec lesquels j’informe et je rends compte de mon action pour défendre les intérêts des Bisontins et des Grands Bisontins sont ma marque de fabrique.

Je suis fier d’appartenir à cette génération qui ne se résoudra jamais à rester spectatrice du triste spectacle que nous offre la vie politique. Et c’est avec cette force et cette volonté que je souhaite porter la voix des citoyens et influer sur le débat national.

Aujourd’hui, nous assistons, impuissants, à la faillite d’une génération d’élus aux logiciels et aux pratiques dépassés, davantage préoccupés par la conquête du pouvoir que par notre quotidien.

Trente-cinq ans d’idéologies, de renoncements et de manque de courage ont fait ce que la France est aujourd’hui : un pays qui ne protège plus ses citoyens, qui produit du chômage, des inégalités et une dette qu’il transfère aux jeunes générations.

Je veux remettre la politique et les politiciens à la place qui devrait être la leur, aux côtés de ceux qui agissent, ceux qui entreprennent, ceux qui façonnent nos villes et nos campagnes.

Je veux incarner cette génération d’élus, rassembleurs, connectés avec son temps qui comprend et saisit les enjeux qui feront la France demain, qui perçoit l’innovation, les mutations économiques, technologiques et écologiques comme des opportunités.

Je crois en une société qui valorise l’esprit d’initiative, le travail tout en étant solidaire avec les plus fragiles ; une société ouverte qui, parce qu’elle a confiance en elle, est intransigeante sur ses valeurs, transmet son héritage, sa langue et son histoire.

Ayons conscience que nous avons le pouvoir redonner de l’ambition à notre pays et de l’espoir à notre jeunesse.

Pour construire demain et après-demain, tout doit partir de Nous. Les 11 et 18 juin 2017, décidons.

Laurent CROIZIER

Facebooktwittergoogle_plus
more
more

« La politique et les politiciens doivent se situer à la place qui devrait être la leur, aux côtés des citoyens »

Radio RMC: « Avec mon épouse nous payons 320 € par mois pour aller travailler, car nous sommes obligés de prendre l’autoroute »

Voilà la vraie vie, celle de la majorité des Français qui se lèvent le matin pour aller au travail, pour élever ses enfants et constater encore et toujours que c’est à eux que les politiques demanderont de faire des efforts.

Voilà la vraie vie de millions de pères et de mères de famille qui se disent que le spectacle politique actuel avec toutes ses combines est à des années lumières de ce qu’ils ressentent, de ce qu’ils vivent.

L’action politique ne peut plus continuer à se couper du quotidien des Français.

La politique et les politiciens doivent se situer à la place qui devrait être la leur, aux côtés des citoyens.

Voilà pourquoi Tout Doit Partir De Nous !

Facebooktwittergoogle_plus
more