2019
juin

LesBisontins.fr I Restitution publique des contributions

Nous vous invitons à la restitutions des 3400 avis partagés par les visiteurs de la plateforme www.lesbisontins.fr

Quels sujets ont préoccupés les contributeurs ? Quelles thématiques ont recueilli une majorité de satisfaction ou d’insatisfaction ?

L’occasion d’échanger nos points de vue et partager nos avis pour construire des propositions pour Besançon.

Mercredi 26 juin 2019 à 18h45
ancienne école des Quatre-vents
34, Chemin de Vieilley à Besançon.

Au plaisir de vous y retrouver.

Laurent CROIZIER

Echangeons, partageons, construisons

more

Ordre du jour du conseil municipal de Besançon du 20/06/2019

Voici l’ordre du jour du prochain conseil municipal de Besançon (20/06/2019):

Retrouvez les Conseils Municipaux en vidéo, en direct:
http://www.sunsey.com/streaming/ville-de-besancon

Depuis 2014, je propose aux Bisontins et Grands Bisontins d’apporter leur contribution. Si vous souhaitez apporter une analyse ou formuler une proposition sur l’un des dossiers de ce conseil, n’hésitez pas à prendre contact et/ou vous inscrire sur la page contribution pour les prochains conseils.

more

« M. le Président, les autorités de santé n’ont pas pris conscience du drame humain que constitue la maladie de Lyme »

Un déjeuner avec des élus locaux en présence de M. le Président de la République, de Mme la Présidente de Région et de Mme la Présidente du département du Doubs est un honneur.

Il m’appartenait de donner du sens à ce moment rare, c’est-à-dire de faire ce pour quoi j’ai été élu, représenter les citoyens. C’est la cause des malades de Lyme que j’ai souhaité évoquer avec le Président Emmanuel Macron.

A cause de Lyme, des enfants meurent, des jeunes se suicident, des familles, des carrières professionnelles se brisent dans l’indifférence générale.

Les débats et les controverses ont trop duré. Les autorités de santé n’ont pas pris conscience du drame humain que constitue cette maladie. Le département du Doubs est durement touché.

Monsieur le Président, la reconnaissance de la maladie, la prise en charge financière des soins doit avancer. Il n’est pas acceptable pour les malades de devoir se rendre en Allemagne pour être considéré et se faire diagnostiquer.

J’ai également informé le Président Emmanuel Macron que je serai au côté des malades de Lyme devant l’Assemblée Nationale à Paris le 3 juillet prochain. #EnsembleContreLyme

more