2018
octobre
more
more

« Nous voulons jouer collectifs avec les Bisontins »

A 17 mois des élections municipales de 2020, le contexte politique local est assez consternant. Il a fini de nous convaincre de nous éloigner de ces querelles d’égos, de ces attitudes d’opposition systématique ou de ces désespérantes attaques politiciennes.

Dire aujourd’hui que nous, élus ou sympathisants MoDem, serions les seuls capables de développer la ville, de la rendre plus attractive, plus écologique, plus sûre ou je ne sais quoi d’autre n’aurait pas de sens.

   Nous avons cependant la certitude qu’on ne peut pas répondre aux enjeux de Besançon et du Grand Besançon en écrivant un projet dans un bureau, sur un coin de table.

Nous voulons jouer collectifs avec les Bisontins.

Nous allons lancer dans les prochaines semaines une plateforme digitale qui va donner la parole aux Bisontins et aux Grand Bisontins. Ce sera à la fois un espace innovant d’expression mais aussi une porte d’entrée pour celles et ceux qui n’ont jamais eu d’engagement politique mais qui auraient aujourd’hui la volonté de s’investir.

Nous voulons que Besançon soit cette ville où il fait bon entreprendre, étudier, vieillir ou s’engager. L’étape viendra en 2019 de construire avec les Bisontins ce projet pour Besançon pour que ces mots ne restent pas des incantations.

   Notre ambition est de faire émerger des idées nouvelles et des personnalités nouvelles avec une exigence : que les candidats qui porteront notre projet tirent leur légitimité non pas de la carte d’un parti politique mais de leur compétence.

more

«L’instrumentalisation politique sur la question de l’inclusion des élèves en situation de handicap est abjecte»

Pourquoi les députés ont décidé de repousser la proposition de loi du député Pradié ?

En décembre 2017, Le Ministre Blanquer lançait le chantier de l’inclusion scolaire avec l’objectif d’offrir le droit à une scolarisation de qualité à tous les élèves en situation de handicap, en répondant à leurs besoins éducatifs particuliers.

 http://www.education.gouv.fr/…/permettre-a-l-ecole-de-la-re…

Ce chantier passant par une profonde transformation du système éducatif et médico-social, le gouvernement a souhaité associer les acteurs et c’est une excellente démarche.

Le 10 septembre 2018, Le Ministre de l’Éducation nationale, et la Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées ont donc lancé une concertation auprès
– du Conseil national consultatif des personnes handicapées,
– des parents d’enfants en situation de handicap,
– des organisations syndicales et des accompagnants,
pour rénover le dispositif d’accompagnement des élèves en situation de handicap à partir de la rentrée 2019.

 http://www.education.gouv.fr/…/ensemble-pour-l-ecole-inclus…

Le député Pradié a donc déposé ce projet de loi en étant conscient non seulement qu’il balayait du revers de la main les grands chantiers en cours mais surtout tous ces précieux retours de terrain.

Les spécialistes de cette question sont-ils dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, dans les ministères ? Non, ils sont sur le terrain et les ignorer serait une faute.

Bien sûr qu’il faut écouter toutes les propositions d’où qu’elles viennent mais la question de l’inclusion scolaire ne peut pas se résumer, comme le proposait ce projet de loi, à des petites mesures, pas toutes inintéressantes au demeurant, mais indépendantes les unes des autres et pour certaines déjà effectives.

   Négliger les retours des professionnels de terrain conduirait à rédiger une loi à la va vite. Nous souhaitons tous une loi applicable qui réponde aux besoins des élèves en situations de handicap, à leur famille et aux professionnels.

Avec ces éclaircissement, on comprend très bien la volonté de faire de ce texte un coup politique.

Sur un sujet aussi sérieux que celui de l’inclusion scolaire des enfants handicapés sur lequel je pensais que toutes les sensibilités politiques pouvaient se rassembler, cette polémique orchestrée par M. Ruffin m’apparaît tout simplement abjecte.

more

Conférence: «Quel modèle de développement durable pour nos villes et nos agglomérations ?»

Entre l’urgence du changement climatique, la fulgurante révolution technologique et les transformations progressives des modes de vie, quelles orientations prendre aujourd’hui dans un monde qui deviendra à la fois de plus en plus urbanisé, écologique et connecté ?

C’est avec grand plaisir que je vous invite à venir échanger vos expériences et poser vos questions.

CONFERENCE
« Quel modèle de développement durable pour nos villes et nos agglomérations ? »

Yann WEHRLING

Jeudi 18 octobre 2018 à 20h15
Salle Battant – 48, rue Battant 25000 BESANÇON
Entrée libre

more

Courrier: Demande des effectifs des écoles bisontines et des capacités réelles d’accueil en restaurant scolaire

Comme chaque année, j’ai demandé par courrier, les effectifs des écoles bisontines.

Cette année, l’accent est mis sur nos capacités d’accueil en restaurants scolaires.

Avoir un état des lieux global me paraît indispensable pour connaître réellement la situation bisontine.

Contrairement aux années précédentes, je ne désespère pas d’obtenir ces informations.

more

Baisse de la taxe d’habitation

Les avis de la taxe d’habitation 2018 commencent à arriver dans les boîtes aux lettres et un certain nombre de Bisontins découvrent la baisse de 30% du montant à payer.

Je tiens à rappeler que cette baisse de 30% en 2018, 60% en 2019 et 100% en 2020 est légalement et intégralement compensée à l’euro près par l’Etat. Elle n’entraînera donc aucune disparition de crèches, cantines ou maisons de retraite comme j’ai pu l’entendre parfois.

Pour savoir si vous êtes éligibles, il faut vérifier que votre revenu fiscal de référence est inférieur à un barême fonction du nombre de parts fiscales de votre foyer : en dessous de 27 000 euros par an pour un célibataire ou 55 000 euros par an pour un couple avec deux enfants par exemple.

Je précise que cette baisse de la taxe d’habitation ne porte que sur la résidence principale. Les taxes d’habitation des résidences secondaires ne sont pas concernées par cette mesure.

C’est une mesure d’attractivité importante pour notre ville. Elle peut décider un certain nombre de foyers, effrayés par le niveau de fiscalité bisontin, à venir ou revenir habiter Besançon, sous réserve évidemment de ne pas compenser ce dégrèvement par une hausse de la taxe foncière ou des tarifs communaux.

more
more
more

1ère édition des Assises du Numérique du Doubs

J’ai assisté hier à la 1ère édition des Assises du Numérique organisées par le conseil départemental du Doubs.

Conférence très intéressante de Jacques Priol sur ce qu’on appelle le « Big Data », c’est-à-dire le croisement et l’analyse d’un volume très important de données afin de comprendre, d’anticiper des situations. L’occasion de réfléchir, pour les collectivités locales, à des stratégies de la donnée au service de l’intérêt général.

more

Accessibilité des personnes à mobilité réduite

Toujours très difficile pour les valides d’imaginer que quelques petits centimètres puissent être une barrière infranchissable pour les personnes à mobilité réduite.

Belle illustration, dans ce reportage, des difficultés du quotidien.

Corinne raconte son quotidien en fauteuil roulant

Corinne est en fauteuil roulant depuis 4 ans. Brut l'a suivie pendant une journée. Ses difficultés au quotidien, les voici.

Gepostet von franceinfo vidéo am Sonntag, 30. September 2018

more