2020
septembre

« Je ne crois ni à la décroissance numérique, ni à la décroissance économique. Le déclassement n’est pas un projet pour Besançon »

Intervention conseil municipal du 14/09/2020

Je ne crois ni à la décroissance numérique, ni à la décroissance économique qui mènent au déclassement. Et le déclassement n’est pas un projet pour Besançon.

En 1994, Robert Schwint créait une boucle locale haut débit par fibre optique entre la ville et la bibliothèque de l’université qui devint en 2001 ce qu’on appelle aujourd’hui le réseau lumière.

A l’époque, aucune ville de France et très peu en Europe ne s’étaient engagées dans cette direction.

Les enjeux du déploiement du très haut débit y compris mobile par la 5G sont considérables :

– enjeux de développement économique, de relocalisation et d’emplois mais également de capacité d’innovation.
– enjeux dans les transports pour réduire les accidents et la pollution,
– enjeux de modernisation des services publics,
– enjeux de santé, pour permettre un meilleur accès aux soins et éviter les multiples aller-retour polluant et couteux en ambulance vers les centres d’imagerie

N’est-il pas préférable de passer à la 5G plutôt que de continuer à installer des antennes qui sitôt installées seront dépassées technologiquement et grossiront les déchets technologiques ?

Aujourd’hui, plus de 50% de l’internet passe à travers les mobiles, qui peut croire véritablement au chemin inverse ?

more

« La priorité n’est pas la création d’un comité d’experts partisan sur le climat, mais de donner un cap à Besançon »

Le flou, l’inutilité et le manque de transparence qui entourent la création du Groupe d’Etude de l’Environnement et du Climat (GEEC), sensée sortir la majorité de l’épineux dossier des Vaîtes, appelaient un certain nombre d’explications.

Nous sommes scandalisés par l’absence de réponse de Madame Vignot à l’ensemble de nos questions durant le conseil municipal du 14 septembre, usant, une nouvelle fois, d’une méthode méprisante et peu démocratique avec les élus qui ne partagent pas ses idées.

A ce jour, nous ne connaissons ni les contours juridiques, ni les contours financiers, ni les missions précises que Madame la Maire entend donner à ce GEEC.

Quelle est l’utilité d’une nouvelle instance dont les missions peuvent être confiées à des structures ou services de la collectivité ?

Quelle est la pertinence d’un comité local sur le climat à l’échelle de Besançon ? L’impact du changement climatique s’arrêterait-il à la frontière communale ?

Se saisir de l’épineux dossier des Vaîtes uniquement par le prisme du climat, balayant les enjeux sociaux, économiques, urbanistiques et démocratiques, relève totalement de l’idéologie.

Le manque de transparence et l’entre soi qui ont amené Madame Vignot à décider, seule, de la nomination d’un de ses collègues directeur de recherche, soutien affiché de sa candidature à l’élection municipale, remet totalement en cause le caractère indépendant et neutre affiché. Désormais, chacune des conclusions que rendra ce GEEC sur le dossier des Vaîtes, sera, à l’évidence, contestée.

Nous appelons Madame Vignot à abandonner l’idée d’un comité d’experts local sur le climat qui n’est pas du ressort de Besançon. De toute évidence, à peine annoncés, le GEEC et son président n’ont déjà plus aucune légitimité.

Nous l’alertons sur le contenu très pauvre de nos commissions et les connaissances encore très partielles des nouveaux élus de la majorité qui tardent à se saisir des sujets importants.

La priorité n’est pas la création de ce comité d’experts partisan sur le climat, mais de guider ses équipes, de faire enfin avancer la ville et lui donner un cap et des ambitions qui, aujourd’hui, n’apparaissent pas.

 

more

« A Besançon, les animateurs périscolaires sont payés sous le SMIC. Ce n’est pas tenable. »

Intervention conseil municipal du 14/09/2020

Un animateur périscolaire qui assure les trois temps d’accueil quotidiens, matin, midi, après-midi, soit environ 18h ou 19h par semaine gagne entre 500 et 550 € par mois.

Je vous invite à faire le calcul pour vous apercevoir que c’est sous le smic. Non seulement ce n’est pas tenable et c’est certainement une des raisons qui explique les difficultés à recruter.

Nous avions proposé de mieux rémunérer les animateurs périscolaires. durant la campagne municipale. C’est une proposition sur laquelle l’opposition et la majorité municipale doivent entendre.

Nous avions également l’intention de valoriser les Atsems qui sont des personnels formés et qui connaissent les enfants. Après la classe, les ATSEM font le ménage, ne seraient-elles pas plus utiles avec les enfants ?

Enfin, j’ai réitéré la proposition de travailler avec les associations afin de permettre à leur personnel, après formation, de solliciter des postes d’animateurs périscolaires et ainsi compléter des temps partiels et pérenniser des emplois associatifs.

more

Assemblée générale association PARI

Très sensible aux actions en direction des plus jeunes, je tiens, comme chaque année, à saluer le rôle essentiel de cette association qui effectue un travail admirable et très complet.

411 enfants et jeunes bénéficient des actions de l’association. Elle s’implique dans 31 établissements scolaires.

Son projet s’articule autour de 3 axes :
– Accompagnement à la scolarité
– Accompagneme des familles et des habitants
– Animation citoyenne

Merci Président Pugin qui laisse la présidence de l’association, à ses équipes et aux 79 bénévoles pour leur engagement.

Vous pouvez, comme chaque année, compter sur mon soutien et ma disponibilité.

more

Sécurité: « Les Bisontins n’attendent pas du laxisme, ils attendent du soutien et des actes »

Intervention conseil municipal du 14/09/2020

A Besançon, des enfants de maternelle sont empêchés de se rendre sur leur lieu de restauration scolaire à cause du trafic de drogue. Ils seront accueillis au collège proche.

Je suis intervenu au conseil municipal pour dire à quel point ce dossier était le symbole d’un renoncement. Une fois encore, les victimes de l’insécurité sont les plus fragiles.

Madame la Maire de Besançon se félicite depuis quelques semaines des opérations de la police nationale, seulement, le jour même où des renforts de policiers nationaux sont annoncés à Besançon, elle informe de la fin du déploiement du réseau de caméras de vidéoprotection. De quoi ravir les dealers !

Cette été, les incivilités, les violences, les déchets sauvages n’ont cessé de croître dans tous les quartiers. La seule réponse de la majorité municipale a été de communiquer le numéro du 17.

Les Bisontins n’attendent pas du laxisme, ils attendent du soutien et des actes. La sécurité n’est ni de droite, ni du centre, ni de gauche, c’est notre bien commun à tous !

J’ai proposé 2 actions pour lesquelles je n’ai obtenu aucune réponse.

1- Ecrire aux bailleurs sociaux pour leur demander d’engager de façon systématique la résiliation du bail d’un occupant condamné pour trafic de drogue.

2- Créer une brigade de nuit de proximité au sein de la police municipale, équipée pour pouvoir se protéger, intervenant sur tout ce qui relève de ses missions (tapages nocturnes, accidents, sortie de bars, sécurité dans les transports en commun…) et ainsi renforcer et permettre à la Police Nationale de se concentrer sur la grande délinquance.

more

Pics de pollution et transports urbains: « Il ne s’agit pas de faire vite, mais de faire bien et efficace »

Devant le manque de consensus au sein de l’assemblée communautaire, y compris parmi les vice-présidents, le manque de données et de recul de cette proposition de gratuité des transports urbains en cas de pics de pollution, j’ai demandé, avec un certain nombre de mes collègues élus, le report du vote après un approfondissement et un passage en commission. Report refusé par Mme Vignot.

Particulièrement sur ce dossier ô combien important des transports et de la pollution, il ne s’agit pas de faire vite, mais de faire bien et efficace.

Qu’il faille s’engager dans la réduction du niveau de pollution atmosphérique, dans la lutte contre le réchauffement climatique et offrir une alternative à la voiture individuelle, c’est plus qu’une évidence.

J’ai beaucoup de difficultés à traiter un sujet aussi important avec aussi peu de données.

La gratuité est-il un moyen de faire venir de nouveaux usagers vers les transports en commun ? Si l’offre de services ne répond pas aux besoins des habitants, gratuit ou payant, cela ne changera rien aux habitudes des Grands Bisontins.

En matière budgétaire, il faut savoir faire des choix.

Le coût de la gratuité des transports urbains en cas de pics de pollution s’évalue entre 40.000 et 100.000 € par an.

40.000 € par an sur 6 ans, c’est le prix d’un bus au gaz. 100.000 € par an sur 6 ans, c’est le prix de deux bus au gaz.

Est-ce que l’achat de 2 bus au gaz n’est pas plus efficace pour lutter contre la pollution atmosphérique ?

Ces budgets ne seraient-ils pas plus efficients s’ils étaient alloués à l’ouverture d’une ou deux lignes de bus supplémentaires ? à la création d’un nouveau parc relais en entrée ouest de Besançon, à l’augmentation du cadencement des lignes de train qui desservent la périphérie ou dans le développement du covoiturage ?

A toutes ces questions, j’ai l’humilité de dire que je n’ai pas la réponse. Simplement, je suis fondamentalement convaincu que ce dossier ne peut s’appréhender de façon isolée. Il n’a de sens qu’au regard d’une politique et d’une stratégie globale de transports urbains.

more

« Affirmons l’ambition du déploiement total de la fibre optique et de la fin des zones blanches de téléphonie mobile dans le Grand Besançon à horizon 2022 »

💬 « Affirmons l’ambition du déploiement total de la fibre optique et de la fin des zones blanches de téléphonie mobile dans le Grand Besançon à horizon 2022 »

Mon intervention au conseil d’agglomération du Grand Besançon prend un sens particulier après la demande de la Maire EELV de Besançon d’un moratoire immédiat sur le déploiement de la 5G en France.

Je déplore la conception particulière du débat et le manque de transparence de Madame Vignot qui n’a pas daigné décliner ses intentions sur la 5G à la suite de mon intervention.

more

Besançon : Pourquoi ne pas proposer une possibilité de sortie des enfants du périscolaire à 17h30 ?

Les horaires de travail des parents, la circulation dans la ville rendent difficile de récupérer ses enfants avant 17h.

Les horaires de l’accueil périscolaire de l’après-midi ne permettent pas aux familles de récupérer leurs enfants entre 17h et 18h.

Ces horaires contraignent certains enfants à passer encore plus de temps en collectivité, parfois plus de 10 heures, compliquent l’organisation familiale et l’accès aux activités sportives ou culturelles organisées par nos associations.

J’ai donc proposé, par courrier, le 27 août dernier, à Mme la Maire de questionner les familles bisontines sur une possibilité de sortie des enfants de l’accueil périscolaire à 17h30.

more

Parents, pensez aux écoles de musique du Grand Besançon

L’activité musicale et instrumentale est structurante pour les enfants. Elle nécessite du travail, de l’écoute, de la rigueur, de la mémoire, elle favorise l’émancipation, l’extériorisation et procure fierté et plaisir.

Le contexte sanitaire ne doit pas faire oublier les pratiques culturelles. Je suis très attaché à l’apprentissage musical dans nos communes. Cette activité véhicule de très belles valeurs.

Entre le conservatoire et les écoles de musique de Besançon et du Grand Besançon, ce sont 16 structures de qualité qui accueillent vos enfants.

N’hésitez pas à les solliciter.

more

Bonne rentrée scolaire

Bonne rentrée scolaire à tous les élèves bisontins, à leurs professeurs et au personnel municipal de Besançon.

La jeunesse et la famille reste pour moi un des socles de mon engagement.

Dans le contexte très particulier que nous traversons, nous devons à nos enfants, encore plus qu’hier, une mobilisation exceptionnelle.

J’assure de mon soutien les 130 familles bisontines dont les enfants ont été refusés à la cantine, faute de place. C’est un combat que je mène depuis plusieurs années et que je mènerai encore à leurs côtés. Plus aucune famille bisontine ne doit rester sans solution.

Vous pouvez compter sur mon engagement et ma disponibilité. Bonne rentrée à tous,

more