Budget Primitif 2018 : « Besançon a besoin d’aller plus loin, plus vite et plus fort »

Intervention Conseil municipal du 9 avril 2018 pour le groupe des élus MoDem

Les indicateurs financiers n’appellent pas spécialement de remarque. La gestion financière est saine, le taux d’endettement de la ville de Besançon est maîtrisé et sa capacité d’investissement préservée. Nous saluons le sérieux avec lequel ce budget est techniquement construit. Pour autant nous nous abstiendrons.

Afin d’installer Besançon dans le rôle qui est le sien, celui d’une capitale régionale attractive, afin d’améliorer le quotidien des Bisontins, nous pensons que Besançon a besoin d’aller plus loin, plus vite et plus fort dans un certain nombre de domaines tels que le développement économique, la sécurité, l’éducation, la mobilité ou encore la révolution numérique…


« Agir plus loin »

Il fut un temps où nous étions précurseurs dans nos écoles et nous donnions l’opportunité aux enseignants de porter des projets pédagogiques innovants. Les parcours culturels, le dispositif ordi-classe, lancés sous d’autres mandats, étaient des propositions de qualité. Et si les parcours culturels sont encore des propositions de qualité, aujourd’hui, à l’heure de la révolution numérique, le dispositif ordi-classe est totalement dépassé.

On ne peut pas se contenter de simplement plaquer les mesures des gouvernements successifs sans y apporter l’originalité bisontine.

La société évolue , les habitudes de vie des Bisontins évoluent et nous devons répondre à cette évolution.

« Agir plus vite »

Il faut conforter le rôle moteur de Besançon à l’échelle régionale et redonner au centre-ville une attractivité qu’il a malheureusement perdu.

La fusion de l’office de commerce et du tourisme dans une structure dédiée va dans le bon sens sous réserve qu’on aille jusqu’au bout de la démarche.

Je ne vais pas si nous devons nous réjouir de figurer parmi les 222 villes retenues pour le dispositif gouvernemental «Cœur de Ville», ce que je sais c’est qu’il va nous donner les moyens financiers d’un plan de redynamisation efficace et que c’est une opportunité à saisir qui doit s’effectuer avec l’ensemble des acteurs du centre-ville et notamment les commerçants.

« Agir Plus fort »

Nous pensons qu’il y a un long travail de fond à mener pour lutter contre la délinquance et les incivilités dans les quartiers et au centre-ville, l’actualité des dernières semaines le démontrant malheureusement.

Nous avons tous lu attentivement le bilan du Groupement local de traitement de la délinquance sur Planoise : Plus d’une centaine d’arrestations en un peu plus de 6 mois. Cela démontre que la situation s’était considérablement dégradée et qu’il était nécessaire de taper fort.

Si ces premiers résultats sont encourageants, le problème de sécurité ne s’est néanmoins pas résolu.

Des choix politiques concertées et ciblées démontrent qu’ils ont de l’efficacité lorsque leur intensité est adaptée.

Nous restons fidèle à la ligne qui est la nôtre, à savoir favorables à plus d’efficacité et en même temps de la justice et de la solidarité.

Nous sommes convaincus que dans ce contexte budgétaire contraint, davantage de ruptures et d’innovation dans les idées, une meilleure évaluation de l’impact des politiques municipales, une plus grande prise en compte du contexte locale doit contribuer à maintenir un haut niveau d’ambition pour Besançon.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

*
*