« Un budget 2021 qui ne prépare pas Besançon à rebondir »

Vote du budget municipal 2021

Si je partage l’engagement de la ville de Besançon en direction de la transition écologique et de la rénovation du patrimoine, la distribution de subventions ou les investissements dans les travaux courants ne peuvent pas constituer l’essentiel de la politique de notre ville.

Besançon a besoin d’une vision ambitieuse pour rebondir.

Voir la rénovation des écoles par exemple uniquement par le prisme de la rénovation énergétique, c’est passer à côté de quelque chose d’essentiel. L’école c’est bien plus que 4 murs, des fenêtres et un tableau.

La municipalité refuse notre proposition de généraliser dès la rentrée prochaine les parcours culturel dans toutes les écoles maternelle et primaires. Pourtant, c’était une action plébiscitée par les enseignants, qui cassait les inégalités. Ca c’est une action utile et sociale.

Au regard des difficultés que traversent les acteurs culturels, le message me semble d’ailleurs peu compréhensible mais traduit une relation délicate de la majorité avec la culture.

Un seconde forme de désaccord peut être encore plus profonde. Derrière certaines orientations que nous pourrions pourtant soutenir, se greffe une idéologie militante radicale, souvent punitive et moralisatrice : on peut citer le dogme anti-voiture, l’obsession du genre ou encore cette volonté d’imposer à tous votre mode de vie.

La jeunesse, les familles, les personnes fragiles, les acteurs économiques, sportifs ou culturels ont besoin du soutien de la ville. L’éducation, la culture, l’emploi et la sécurité auraient dû figurer parmi les priorités.

Ce budget 2021 ne me semble ni à la hauteur d’un point de vue social ou économique, ni à la hauteur des enjeux de sécurité. Ce budget ne prépare pas notre ville à rebondir.

Laisser un commentaire

*
*