« A Besançon, Emmanuel Macron serait dans l’opposition ! »

Ce billet titré « Tout va bien » de Damien Roset, paru dans l’Est Républicain du 7 septembre 2017 fait mal, très mal et j’imagine qu’il a fait fulminer le cabinet du Maire de Besançon à quelques jours ou semaines de la présentation en grande pompe du bilan de mi-mandat de la majorité municipale et de sa tournée des quartiers.

Deux attitudes possibles devant ce billet. La première consiste à considérer que cet article n’incite pas les habitants à y flâner, la seconde à se dire que nous aimons notre ville et que la voir perdre ainsi, année après année, son rayonnement nous attriste.

Bien sûr que le centre ville de Besançon ne se résume pas à la description de ce billet d’humeur de la presse locale.

  Nos commerçants ont besoin du soutien des Bisontins. Ils ont aussi besoin d’une volonté politique, de compétences, d’initiatives et de stratégies.

Nous basculons aujourd’hui dans la deuxième partie du mandat que les Bisontins ont confié en 2014 à l’équipe de M. Fousseret. S’il vous arrive de me lire, vous connaissez les critiques que j’émets régulièrement. Je ne me considère, toutefois, pas comme un opposant systématique mais comme un proposant, veillant à tenir une attitude constructive et pragmatique, devant toutes propositions ou projets.

Force est de constater que la municipalité peine à écouter les propositions ou les remarques qui lui sont faites et que je ne ressens pas sa volonté d’être proche des attentes des Bisontins ou de préparer notre ville aux enjeux de demain.

  Loin de moi l’idée de dire que rien n’est fait mais simplement qu’on n’invente pas demain avec les idées d’hier.

Sans doute, les mandats successifs de cette équipe qui se revendique de gauche, de cette gauche que les Français ont dernièrement sanctionné, ont-ils entamé la créativité et l’envie.

Aujourd’hui, la majorité municipale est tiraillée, inéluctablement, par des oppositions idéologiques et des tensions internes très fortes entre élus LREM et élus PS/PCF/EELV. Ce qui me fait craindre trois dernières années sans véritables bouleversements.

Parmi les élus LREM, certains semblent ouvrir les yeux mais peinent à passer du discours aux actes. L’attitude constructive et le positionnement centriste dont je me sens proche est davantage en phase avec la majorité du pays que les élus qui en portent l’étiquette au conseil municipal.

  A Besançon, Emmanuel Macron serait dans l’opposition !

Parait-il, que le dauphin est d’ailleurs trouvé. Vous savez, ce député qui ne conclut jamais ses interventions de peur de se fâcher avec ses électeurs, tantôt Duflot, tantôt Hollande, Hamon ou Macron lorsqu’il s’agit d’obtenir les conditions les plus favorables de l’instant.

  Tout cela pour vous dire, chers Bisontins, que malgré le patrimoine humain formidable présent à Besançon, notre tissu associatif, nos entrepreneurs, nos innovateurs, malgré notre patrimoine culturel, historique et environnemental, malgré tous ces atouts, notre ville stagne, s’endort. Réveillons-là, ensemble !


http://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2017/09/07/tout-va-bien

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

*
*