2018
avril

Nos terrains de football synthétiques sont-ils dangereux pour la santé ?

Le 22 février dernier, le magazine « Envoyé Spécial » soulevait la question de la dangerosité des terrains de football synthétiques susceptibles de dégager des émanations toxiques. Les granulés de caoutchouc recyclé, issu de pneus usagés et répandus entre les fibres d’herbe plastifiée, contiendraient de nombreuses substances toxiques potentiellement cancérigènes, susceptibles d’être inhalées ou ingérées.

Les complexes de Saint-Claude, du Rosemont, des Orchamps et de la Malcombe possèdent chacun un terrain de football synthétiques. J’ai donc souhaité questionner la ville de Besançon au travers de ce courrier sur les démarches entreprises.

Facebooktwittergoogle_plus
more
more

Concert d’Ecco à la soirée des agents de la ville et de l’agglomération du Grand Besançon

Ravi de partager ce moment de convivialité avec les agents de la ville et de l'agglomération du Grand Besançon à la…

Gepostet von Laurent Croizier am Mittwoch, 28. März 2018

Facebooktwittergoogle_plus
more
more

Besançon retenue pour le dispositif « Cœur de Ville » destiné à accroître l’attractivité des centres-villes

222 villes réparties dans toutes les régions bénéficieront de ce dispositif de revitalisation des centres-villes.

Ainsi 5 milliards d’euros sur 5 ans seront consacrés à faire revenir les habitants et les commerces et ainsi conforter le rôle moteur de ces villes à l’échelle régionale.

Elaboré en collaboration avec l’association « Villes de France », qui regroupe les villes moyennes, et les organismes publics partenaires, le plan « coeur de ville » entend renforcer le pouvoir d’action des collectivités de façon à leur permettre de faire des centres villes de nouveaux pôles d’attractivité.

Les 5 axes du dispositif :

  • une offre attractive de logement en centre-ville: acquérir, réhabiliter, améliorer les performances énergétiques des immeubles en centre-ville
  • l’offre commerciale: développer une nouvelle offre commerciale en centre-ville, rééquilibrer les conditions d’implantation avec la périphérie, accompagner les commerçants dans la transition numérique et la mise en place de e-services de qualité, dispenser les commerces de demande d’autorisation auprès de la commission départementale pour s’implanter en centre-ville
  • la mobilité et l’accessibilité
  • la mise en valeur de l’espace public et du patrimoine
  • les équipements et les services publics

   Conscient des difficultés des commerces du centre-ville de Besançon, il s’agit d’une excellente nouvelle.

Charge maintenant à la ville de Besançon et à l’agglomération du Grand Besançon de saisir cette opportunité et d’établir avec l’ensemble des acteurs un plan de redynamisation efficace auquel nous apporterons évidemment nos idées.

Facebooktwittergoogle_plus
more

Retour à la semaine de 4 jours : « L’articulation des différents temps de la journée me semble aujourd’hui la priorité »

   Ma conception du rôle d’un élu est de faire vivre le débat citoyen et d’apporter des informations de nature à éclairer et enrichir les réflexions.

A l’heure où les collectivités et les communautés éducatives se questionnent sur un retour à la semaine de 4 jours, l’apport d’informations sur le rythme de l’enfant et sur l’aménagement des différents temps de l’enfant me paraît important.

C’est la raison pour laquelle j’ai invité, le 10 mars dernier, la chronobiologiste Claire Leconte, professeur émérite de psychologie de l’éducation qui mène depuis plus de 30 ans, à l’échelle nationale, de nombreuses expérimentations sur le terrain.

Là où personne n’est en mesure de dresser un bilan des 4 jours ou des 4,5 jours, aucun dispositif d’évaluation n’ayant accompagné ces changements, l’approche de Claire Leconte me semble d’autant plus pertinente qu’elle associe à la fois la rigueur scientifique et l’analyse pratique.

   Les Bisontins ont fait le choix d’un retour à la semaine des 4 jours de classe. L’articulation des différents temps de la journée me semble aujourd’hui la priorité. Elle doit se faire dans l’intérêt de l’enfant et des apprentissages.

Je vous invite à consulter les enregistrements vidéos ci-dessous qui reprennent les propos que Claire Leconte a tenus le 10 mars 2018 Salle Battant à Besançon.

 

Facebooktwittergoogle_plus
more
more
more

Hommage aux victimes de l’attaque terroriste à Trèbes et Carcassonne

Posted by Laurent Croizier on Samstag, 24. März 2018

Immense admiration devant l’exceptionnel courage du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui a donné sa vie pour en sauver une autre. Il est un Héros de la Nation.

Pensées émues à sa famille, à ses proches, à l’ensemble des forces de l’ordre et à toutes les victimes de l’attaque terroriste à Trèbes et Carcassonne.

Facebooktwittergoogle_plus
more

Le lycée Tristan Bernard fête ses 50 ans

50 ans d'histoire(s) au lycée Tristan Bernard de #Besançon. Ravi d'avoir assisté aux côtés des membres de l'équipe de direction, des enseignants, des anciens élèves et des élèves actuels à cet anniversaire.

Posted by Laurent Croizier on Freitag, 23. März 2018

Facebooktwittergoogle_plus
more
more
more
more
more

Les horaires des écoles bisontines à la rentrée 2018

Suite au passage à la semaine de 4 jours, voici les nouveaux horaires des écoles de Besançon :

Ecoles élémentaires :
🕘 
8h15-11h45 / 14h-16h30

Ecoles maternelles :
🕘 
8h20-11h50 / 13h50-16h20
🕘 8h30-12h / 13h45-16h45 (si éloignées de l’école élémentaire)

✅ Bon point: le maintient de matinées plus longues (3h30) propices aux apprentissages.

⚠ Vigilance: l’allongement de la pause méridienne qui peut créer de la fatigue et de l’excitation auprès des élèves inscrits en restauration scolaire.

 

Facebooktwittergoogle_plus
more

Enfin des boîtes à livres à Besançon !

Ce sont de véritables bibliothèques de rues, libres d’accès, où chacun peut emprunter, emporter ou partager un livre.

Simples de mise en oeuvre, incitant au partage et à la culture, c’est à l’initiative des conseils consultatifs des habitants que 13 « boîtes à livres » en forme de maisonnettes seront installées dans les quartiers de Besançon.

Vous les trouverez à ces adresses :

  • 10 rue de la Préfecture,
  • 6 et 29D chemin des Tilleroyes,
  • 7 rue Picasso,
  • 20 rue de Vigney,
  • Pôle d’échange des Orchamps,
  • 4 rue de l’Église,
  • 9 T rue Jean Wyrsch,
  • 49 chemin de Valentin,
  • 51 rue de l’Épitaphe,
  • 8 bis chemin des Monts de Bregille du Haut,
  • 7 place Flore,
  • carrefour entre les chemins du Sanatorium et Courvoisier.

   Une initiative solidaire qui vient étoffer la promotion de la lecture, parfait complément au salon « les livres dans la boucle » qui se déroule en septembre.

J’avais d’ailleurs proposé leur installation dans le cadre d’un projet d’agglomération de promotion de la lecture en avril 2016.
http://www.laurentcroizier.fr/salon-du-livre-aller-plus-loin-quune-operation-ponctuelle

Reportage France 3 :

Facebooktwittergoogle_plus
more

« Le Grand Besançon a le potentiel pour devenir une agglomération d’excellence numérique »

Tribune dans le magazine du Grand Besançon mars-avril 2018

L’innovation, la révolution numérique, transforment notre société, notre économie et notre culture.

Pour les élus MoDem du Grand Besançon, l’aménagement numérique recèle des enjeux économiques et d’aménagement vitaux pour nos entreprises, nos services publics et nos habitants.

Au moment où par exemple le télétravail se développe dans nos entreprises, nous avons collectivement cette responsabilité de considérer le déploiement de la fibre optique ou l’accès au mobile très haut débit parmi nos préoccupations permanentes.

Aujourd’hui, nous constatons qu’un nombre trop important de secteurs de notre agglomération, y compris à Besançon, possède une couverture mobile ou internet trop faible.

Si l’enjeu est aussi de permettre le maintien, la modernisation ou la création d’activité dans le secteur rural, il est aussi de soutenir localement tout un écosystème numérique de start-ups ou d’entreprises innovantes qui ne demande qu’à se développer pour emmener notre agglomération vers l’excellence numérique.

L’agglomération de demain se prépare aujourd’hui !

Facebooktwittergoogle_plus
more

Mes positions de vote lors du conseil communautaire du 8/03/18

DOSSIERPOSITIONS DE VOTE
CONSEIL MUNICIPAL
1. Désignation d'un(e) secrétaire de séance - Approbation du Compte Rendu de la séance du Conseil Municipal du 18 janvier 2018
2. Délégation du Conseil Municipal accordée au Maire pour accomplir certains actes de gestion courante - Bilan des décisions prises dans le cadre de l'article L 2122-23 du Code Général des Collectivités Territoriales
3. Conseil Municipal - Fixation du montant des indemnités de fonction des élus - Modification du tauxPOUR
FINANCES - RESSOURCES BUDGETAIRES
4. Orientations budgétaires 2018 - Actualisation du Plan Pluriannuel d'investissement (PPI)POUR
« Nous attendons plus de dynamisme, plus d’innovations et une rupture dans les idées et les méthodes. Faites du « En Marche » et les élus MoDem seront à vos côtés. » (intervention)
5. Rapport sur la situation en matière de développement durablePOUR
6. Fixation des durées d'amortissement d'immobilisationsPOUR
7. Validation des transferts de charges 2017POUR
8. Evaluation des transferts de charges prévus en 2018POUR
9. Ressources budgétaires - Tarifs de location des salles du Kursaal pour 2019 et 2020POUR
RESSOURCES HUMAINES
10. Personnel communal - Réévaluation de la rémunération d'un agent contractuel en contrat à durée indéterminéePOUR
11. Actualisation de la liste des emplois permanents - Création d'un poste d'adjoint au Responsable du Centre de Supervision Urbaine (CSU) auprès de la Direction Sécurité et Tranquillité Publique
POUR
12. Actualisation de la liste des emplois permanents - Création d'un poste de charge de médiation culturelle (publics adultes) auprès de la Direction des musées du CentrePOUR
13. Comité des Oeuvres Sociales - Renouvellement de la convention 2018-2020POUR
CULTURE - TOURISME
14. 10ème anniversaire de l'inscription de l'œuvre de Vauban au patrimoine mondial de l'UNESCOPOUR
15. Convention de partenariat scientifique entre la Ville de Besançon (Direction Patrimoine Historique) et la MSHE Claude Nicolas Ledoux (Université de Franche-Comté)POUR
16. Direction Citadelle - Modification des droits d'entrée 2018 et du règlement de réservation et de vente pour les groupesPOUR
17. Direction Citadelle - Signature d'une convention de site dans le cadre du programme "Tourisme et Sécurité"POUR
18. Avenant n°1 à la convention de mise à disposition de biens - Transfert de ressources, charges et contrats de la Ville de Besançon à la CAGB pour le camping de Besançon-ChalezeulePOUR
19. Office de Tourisme et des Congres du Grand Besançon - Convention 2018 avec la Ville de BesançonPOUR
RELATIONS INTERNATIONALES
20. Modification des statuts de la Maison de l'Europe en Bourgogne-Franche-Comte - Nouvelle désignationABSTENTION
VIE DES QUARTIERS
21. Comité Local d'Aide aux Projets de Besançon (CLAP) - Aide individuelle aux loisirs par l'échange "A Tire d'Aile" (ATA) - Bilans 2017 et perspectives 2018 - Versement d'une subvention au CRIJPOUR
PETITE ENFANCE
22. Avenant n°2 aux conventions-cadre avec les associations inscrites au Volet Enfance du Contrat Enfance et JeunessePOUR
EDUCATION
23. Préparation de la rentrée scolaire 2018 - Evolution de périmètres scolairesPOUR
24. Préparation de la rentrée scolaire 2018 - Fonctionnement des services d'accueil périscolairePOUR
TIC ET MOYENS GENERAUX
25. Vente de matériels de l'imprimerie : presse offset, machine CTP et logiciel associéPOUR
EAU et ASSAINISSEMENT
26. Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GeMAPI) - Convention avec la CAGB pour la mise à disposition de l'ouvrage hydraulique de protection du centre-ville contre les cruesPOUR
VOIRIE
27. Avenant n°2 à la convention relative à la mise à disposition de services pour l'entretien d'espaces publics - Gestion de l'ouvrage hydraulique de protection du centre-ville contre les cruesPOUR
28. Exploitation du tunnel de la Citadelle - Convention entre la Ville de Besançon et la Police NationalePOUR
MAITRISE DE L'ENERGIE
29. Mise en place du prélèvement automatique avec EDF pour le règlement des dépenses relatives à la fourniture d'énergie – Avenant à la convention tripartite entre la Ville de Besançon, la Trésorerie du Grand Besançon et EDFPOUR
URBANISME - GRANDS TRAVAUX
30. Vente par Neolia de 22 logements et 24 garages quartier des Tilleroyes à BesançonCONTRE
31. Vente par Neolia de 40 logements quartier Orchamps à BesançonPOUR
32. Déconstruction d'un immeuble sis 15-27 rue Brulard par Grand Besançon Habitat -Avis du Conseil MunicipalPOUR
33. Lotissement des Planches-Montarmots - Convention de raccordement OrangePOUR
34. Révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) Battant-Quai Vauban - Convention de partenariat avec l'EtatPOUR
35. Projet de Réglement Local de Publicité - Poursuite de la procédure par le Grand BesançonPOUR
36. Participation de la Ville de Besançon à l'organisation et au financement des ateliers urbains du campus Bouloie-TemisPOUR
37. Rétrocession d'une parcelle de terrain située dans le périmètre de la ZAC Les Vaites au profit de la SPL Territoire 25POUR
SUBVENTIONS: ATTRIBUTION, ENCAISSEMENTS
38. Semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme 2018POUR
39. Subventions à des associations sportivesPOUR
40. Subventions à des classes transplant?esPOUR
41. Congres - Attribution de subventions - Première répartition au titre de l'année 2018POUR
42. Relations internationales - Attribution de subventions à des établissements scolaires pour leurs échanges internationauxPOUR
43. Opération "J'agis pour ma planète" - Versement de subventions aux écolesPOUR
44. Subvention à l'Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS) - Evénement sportif "La Lycéenne - Collégienne"POUR
MARCHES
45. Convention constitutive d'un groupement de commandes entre la Ville de Besançon et l'Université de Franche-Comté pour l'installation d'une cuve de récupération d'eau de pluie à l'Orangerie municipalePOUR
46. Fourniture et pose de matériel d'éclairage public - Groupement de commandes entre la Ville de Besançon et les communes du Grand BesançonPOUR
47. Fourniture et pose de matériel d'éclairage public dans le cadre de l'opération Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte et le Climat - Groupement de commandes entre la Ville de Besançon et les communes du Grand BesançonPOUR
48. Prestations d'hydrocurage - Convention constitutive d'un groupement de commandes entre la Ville de Besançon et la Communauté d'Agglomération du Grand BesançonPOUR
49. Vérifications périodiques des installations électriques et des moyens de secours - Signature du marché - Modification du montantPOUR
Facebooktwittergoogle_plus
more

« Nous attendons plus de dynamisme, plus d’innovations et une rupture dans les idées et les méthodes. Faites du « En Marche » et les élus MoDem seront à vos côtés. »

Intervention débat d’orientations budgétaires – Conseil municipal du 08/03/2018

Le budget 2018 de la ville de Besançon s’inscrira dans un contexte national différent des années précédentes.

Nous sommes concernés par le dispositif de contractualisation État-collectivités et devront nous engager à limiter à 1,2% l’évolution de nos dépenses de fonctionnement. J’entends les critiques sur la perte d’autonomie de notre collectivité.

   Ce dispositif restreint peut-être effectivement une forme d’autonomie. Il restreint surtout l’autonomie de dépenser toujours plus, pas celle d’être innovant dans le fonctionnement.

Le fonctionnement de demain ne se financera pas en additionnant de nouvelles dépenses. Il se financera en transformant les dépenses d’aujourd’hui.

Un autre sujet, le dégrèvement de la taxe d’habitation qui n’entraînera aucune disparition de crèches, cantines ou maisons de retraite comme j’ai pu l’entendre parfois puis qu’elle sera légalement et intégralement compensée à l’euro près par l’Etat.

C’est à la fois une mesure forte de hausse du pouvoir d‘achat mais aussi une mesure d’attractivité important pour notre ville, sous réserve de ne pas compenser ce dégrèvement par une hausse de la taxe foncière ou des tarifs communaux.

Cette disposition du gouvernement peut aider des foyers de classe moyenne à venir ou revenir habiter Besançon.

Concernant les indicateurs financiers que vous nous présenter, il n’appelle pas spécialement de remarque. La gestion financière est saine, le taux d’endettement maîtrisé et notre capacité d’investissement préservée.

   Ces critères de gestion aussi importants soient-ils sont au service des orientations politiques et c’est là que nous avons des différents sur la méthode et sur le fond.

Sur la méthode, ce document ne parle ni de la conjoncture locale, ni de l’impact de vos décisions depuis 2014 sur la réalité du quotidien des Bisontins.
J’aurais été intéressé de lire, dans ce document d’orientations budgétaires, ce qui vous amène à faire ces choix, quelle évaluation chiffrée intermédiaire vous faites de ces quatre ans de mandats et comment le contexte local vous amène à modifier, poursuivre ou adapter vos priorités.

Sur le fond, comment ne pas partager, quelles que soient nos sensibilités les priorités: l’éducation, la sécurité et la tranquillité publique, la solidarité et la politique sociale, la politique de la ville. Mais comment les articuler pour créer un territoire plus attractif qui attire de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises ?

Abordons la construction de logements dans la proportion annoncée, 10 000 d’ici 2030.

   Est-ce parce qu’on construira des logements qu’on rendra le territoire plus attractif ou inversement parce que nous créerons les conditions d’un territoire attractif que Besançon gagnera des emplois et des habitants ?

Abordons ensuite le dynamisme du centre-ville de Besançon. Nous vous avons fait un certain nombre de propositions. Mais quel est le résultat de vos choix ? Quelles sont vos nouvelles propositions pour redynamiser le centre-ville ? Rien n’est précisé.

Sur les questions de sécurité, nous avons cette chance d’avoir été désignée ville expérimentale de la police de sécurité du quotidien.

   Saisissons cette chance pour expérimenter une forte complémentarité entre la police municipale et nationale.

je vous ai fait des propositions en ce sens, notamment la création d’une brigade de nuit.

Enfin abordons l’éducation. Vous l’avez placé au premier rang de vos priorités, la formation au sens large figurera effectivement parmi les enjeux importants des années et décennies à venir.

Je suis extrêmement sévère sur le peu d’actions et de projets d’envergure, actions qui se limitent à mettre en place les réformes du gouvernement et encore sans y mettre une la touche bisontine ou l’innovation nécessaire. Notre travail d’élu, c’est d’engager un travail de fond et d’apporter une vision ambitieuse et à long terme à des sujets fondamentaux.Comment aborde-ton le manque de capacité d’accueil dans nos restaurants scolaires, comment aborde-t-on la révolution numérique dans la ville où fut déployée le premier réseau de fibre optique il y a plus de 20 ans ? Quelle réflexion sur la taille des écoles primaires dans les quartiers prioritaires de la ville ?

   Il fut un temps où nous étions précurseurs dans nos écoles et nous donnions l’opportunité aux enseignants de porter des projets pédagogiques innovants.

En conclusion, je ne vais pas vous dire que tout ce qui est fait est mauvais, je ne serais pas juste.

   Ce que nous attendons, c’est plus de dynamisme, plus d’innovations et de ruptures dans les idées et les méthodes. Faites du « En Marche » et les élus MoDem seront à vos côtés.

Facebooktwittergoogle_plus
more

« On ne gagne rien à opposer les Français les uns contre les autres »

Les propos du député Eric Alauzet​, qualifiant les retraités de génération dorée ont choqué et blessé.

Je prends acte des excuses qu’il a formulées lors du conseil municipal de Besançon le 9 mars 2018.

La hausse de la CSG n’est pas une mesure contre les retraités, c’est une mesure pour leurs enfants. Il est vraisemblable que compte tenu de la durée des études et des 42 ans de cotisation, les actifs d’aujourd’hui seront amenés à partir à la retraite plus tard que leurs parents.

Il s’agit alors de demander un effort de solidarité intergénérationnelle de quelques dizaines d’euros par mois en faveur des actifs et des jeunes générations afin de mieux valoriser le travail.

   Aujourd’hui, toutes les générations doivent se serrer les coudes. On ne gagne rien à opposer les Français les uns contre les autres.

Pour une majorité de retraités, la hausse de la CSG sera compensée dès 2018 par la baisse d’un tiers de la taxe d’habitation. La baisse du deuxième tiers en 2019 puis la suppression totale de la taxe d’habitation en 2020 deviendront alors des gains nets de pouvoir d’achat.

Cette volonté de transformer le pays, les Français la partagent pour peu qu’on puisse fixer le cap et lui donner du sens, sans blesser ni stigmatiser.

S’il y a quelque chose à reprocher, c’est certainement pas aux retraités qui ont travaillé durement, c’est aux gouvernements de ces 40 dernières années qui n’ont pas eu le courage d’engager les réformes et la modernisation du pays.

Facebooktwittergoogle_plus
more
more

Conférence : « Quelle organisation réfléchie du temps de vie de l’enfant et de l’adolescent pour améliorer les apprentissages ? » par Claire Leconte

Le retour à la semaine de 4 jours d’école qui va se généraliser à la rentrée 2018 pose à nouveau la question de l’aménagement des temps de vie de l’enfant, sur la journée scolaire et celle du mercredi.

Dans un certain nombre de communes, d’écoles l’articulation de ces temps est en cours de réflexion. Il nécessite d’en saisir l’intégralité des enjeux, notamment d’un point de vue scientifique.

Quels enseignements tirer de la chronobiologie en sciences de l’éducation ? La façon dont nous répartissons les horaires a-t-elle un impact sur la qualité des apprentissages ? Comment adapter les rythmes pour respecter l’horloge biologique des enfants ?

Pour éclairer les réflexions et les pratiques, j’ai sollicité Claire LECONTE, Chercheur en chronobiologie, Professeur émérite en psychologie de l’éducation et Auteur « Des rythmes de vie aux rythmes scolaires : une histoire sans fin », qui a expérimenté et accompagné de nombreux projets d’aménagements des rythmes scolaires.

C’est avec grand plaisir que je vous invite à venir échanger vos expériences et poser vos questions lors de la conférence :

CONFERENCE
« Quelle organisation réfléchie du temps de vie de l’enfant et de l’adolescent pour améliorer les apprentissages ? »

Par Claire LECONTE

Samedi 10 mars 2018 à 14h
Salle Battant – 48, rue Battant 25000 BESANÇON
Entrée libre

Facebooktwittergoogle_plus
more
more