2020
décembre

Jour de réouverture des commerces

Soutenons nos commerces, achetons local !

Au centre-ville de Besançon cet après-midi, à l’occasion de la réouverture des commerces.
Plaisir de voir les Bisontins au rendez-vous dans le respect des contraintes sanitaires.

Pour vos achats de Noël, pensez aux commerces de Besançon qui ont besoin de soutien.

more

Savez-vous que les chevilles à Placo que vous utilisez sont produites dans le Grand Besançon ?

Je voudrais remercier Sylvain Pierron et Céline Sauthier pour leur accueil chaleureux dans les locaux de l’entreprise ATECO implantée à Miserey-Salines.

J’ai eu plaisir à échanger et visiter cette entreprise spécialisée dans le domaine du découpage, de l’emboutissage et du cambrage des métaux qui emploie 19 salariés.

A Besançon et dans l’agglomération, nous avons des entreprises aux savoir-faire exceptionnels. Elles font la richesse et l’attractivité de notre territoire.

Notre devoir, à nous élus, est d’être à l’écoute, de comprendre les besoins, de faciliter afin de permettre le développement de l’activité économique.

more

Associer pouvoir d’achat pour les Bisontins et relance pour les commerçants

Parmi les mesures de pouvoir d’achat en direction des habitants, le Grand Besançon a décidé de faire gagner 200 000 € de chèques cadeaux.

J’ai proposé de tripler le chiffre d’affaire généré par ces chèques cadeaux en utilisant cette somme sous forme d’abondement.

Il suffirait d’abonder à 50% des bons d’achats achetés par les Bisontins (par exemple, pour 20€ dépensés, 30€ de bons d’achats délivrés).
Ainsi 200 000 € investis généreraient 600 000 € de chiffre d’affaire chez nos commerçants, artisans ou restaurateurs.

Ces bons d’achats seraient d’ailleurs de jolis cadeaux de Noël et une belle façon d’éviter la ruée vers les plateformes de commerce en ligne.

Autre proposition répétée depuis avril dernier qui n’engage aucun coût supplémentaire et dont je ne désespère pas qu’elle voit le jour: l’édition d’un numéro du magazine du Grand Besançon, incluant un annuaire des producteurs locaux, commerçants de proximité, artisans et restaurants par commune et quartier mentionnant les services proposés ‘il s’agisse de (vente à emporter, en ligne ou de livraison à domicile…

more

« A Besançon, on applaudissait les soignants en mars, on leur met des PV en octobre. »

Ma réaction aux propos de l’adjoint à la sécurité lors du conseil municipal qui pour évoquer le stationnement des professionnels de santé au centre-ville de Besançon parle d’intérêts particuliers qui ne font pas l’intérêt général (sic). Dans la période que l’on traverse, les soignants apprécieront !

Faciliter la mobilité des professionnels de santé, c’est pourtant bien porter l’intérêt général, celui des patients !
Une fois de plus l’idéologie des élus écologistes l’emporte sur le bon sens.

Mon courrier à Madame la Maire de Besançon au sujet du stationnement des professionnels de santé :
http://www.laurentcroizier.fr/faciliter-la-mobilite-des-professionnels-de-sante-a-besancon

more

GINKO: la ligne 3 surchargée

J’ai relayé, au conseil communautaire du Grand Besançon du 9 novembre 2020, l’interpellation d’un groupe d’étudiants habitant à proximité de la gare Viotte et usagers de la ligne 3 pour leur trajet vers le campus universitaire.

Il leur arrive très fréquemment de devoir rester à quai faute de places et de voir défiler plusieurs bus complets à la suite avant de pouvoir monter dans un bus déjà surchargé. Un situation qui crée une incertitude très désagréable et peut parfois occasionner des retards.

Depuis sa création, la capacité de la ligne 3 pose problème. Victime de son succès, elle ne semble pas en mesure d’absorber le flux aux heures de pointe. Problématique pour un arrêt aussi important et stratégique que celui de la gare Viotte et pour une ligne qui relie la technopole Temis au centre-ville en passant par le campus universitaire.

Ce problème se répercute évidemment à une échelle encore plus importante aux arrêts suivants (Voirin, Palais des sports…). à partir desquels j’imagine il vaut mieux, aux heures de pointe, préférer la marche à pied.

Le problème est similaire, en fin d’après-midi, dans le sens inverse. La capacité des bus semble une nouvelle fois insuffisante, se répercutant aux arrêts suivants notamment à l’IUT.

Voir les bus complets défiler et patienter 20 à 30 minutes parfois sous la pluie n’est pas des plus agréables, tout le monde en conviendra, sans oublier, en période COVID, la distanciation sociale impossible à appliquer.

Les difficultés de la ligne 3 ne sont pas à prendre à la légère. Un des étudiants rencontrés a préféré cette année renoncer au transport en commun !

more

« J’appelle Grand Besançon Métropole à ne pas passer à côté de l’opportunité des aides aux loyers annoncées par la Présidente de Région »

De nombreux commerces, contraints à la fermeture, ne réussiront pas malgré les aides d’Etat à couvrir leurs charges fixes, à régler leurs fournisseurs, à dégager le moindre salaire et à régler leur loyer.

J’ai demandé, le 9 novembre dernier, lors du conseil communautaire du Grand Besançon, la création d’un fonds d’urgence exceptionnel sur les loyers pour les commerces en difficulté dont le siège social est situé dans le Grand Besançon, sans recevoir le soutien de la Présidente ni celui du 1er Vice-Président de Grand Besançon Métropole.

La région a décidé de proposer une rallonge de 5,6 millions d’euros permettant aux EPCI, notamment à notre collectivité de verser des aides aux commerçants qui ne pourraient plus payer leur loyer.
https://www.lapressedudoubs.fr/rallonge-de-5-6-millions-deuros/

J’appelle aujourd’hui l’exécutif de Grand Besançon Métropole à ne pas passer à côté de cette opportunité et à s’engager sans plus tarder dans un dispositif d’aide aux loyers, ciblé sur les commerces en difficulté.

A quoi servirions-nous, si nous n’étions pas au rendez-vous dans ces moments critiques ? N’attendons pas qu’ils soient trop tard. Chaque membre de notre société, lorsqu’il est dans le besoin, doit pouvoir compter sur notre solidarité. Notre responsabilité est de tout faire pour que les fermetures administratives ne se transforment pas en fermeture définitives, avec tous les drames humains que cela comporte et avec toutes les conséquences économiques sur notre territoire.

more
more

« Ne laissons aucun espace aux idéologies ennemies de la République à Besançon »

Intervention conseil municipal du 05/11/2020

Le 16 octobre dernier, le terrorisme islamiste a une nouvelle fois frappé le sol français.

Samuel Paty a été assassiné décapité, parce qu’il enseignait la liberté, celle de penser, celle de s’exprimer. A travers cet acte d’une barbarie insoutenable, ce sont les valeurs de la Républiques qui ont été attaquées.

Personne ne nous enlèvera nos valeurs républicaines, notre liberté, notre égalité, notre fraternité.

Personne ne nous enlèvera notre principe de laïcité qui fait qu’en France que chacun peut décider de croire ou de ne pas croire, qu’aucune religion ne fait la loi ou ne s’impose aux autres.

La ville de Besançon a le devoir de défendre les valeurs de la République et de garantir l’application de la laïcité partout et en tous lieux.

Il faut prendre conscience que ce qui est arrivé à Conflans-Sainte-Honorine ou à Nice aurait pu arriver à Besançon.

Je voudrais saluer le travail sur la laicité qui a été réalisé au cours du dernier mandat par la première adjointe Danielle Dard.

Avec mes collègues élues, Karima Rochdi, Nathalie Bouvet et Agnès Martin, nous avons souhaitéaller encore plus loin.

Nous faisons quatre propositions :

1/ Désigner au sein du conseil municipal un élu référent en charge de la laïcité et du pacte républicain.

2/ Nous demandons la présentation d’un état des lieux complet de l’application de la laïcité et de ses difficultés à Besançon, dans les services publics, auprès des délégataires de service public, dans les associations et tous les quartiers.

3/ Nous proposons la publication dans le magazine municipal d’un dossier sur la liberté d’expression avec la publication de caricatures.

4/ Nous voulons conditionner les subventions aux associations au respect d’une charte des valeurs de la République et de la laïcité.

En signant cette charte, l’association s’engagerait à respecter quatre principes républicains dans le cadre de la mise en oeuvre de son fonctionnement et la mise en œuvre du projet pour lequel elle sollicite le soutien de la ville.

  • L’égalité de tous devant la loi, sans distinction d’origine ou de religion
  • Le respect de toutes les croyances et des non croyance,
  • L’égalité entre les hommes et les femmes,
  • La liberté d’expression et de conscience dans le cadre des lois de la République

Il ne s’agit pas d’opposons pas les Français les uns aux autres, mais d’assumer de ne laisser plus aucun espace dans lequel les idéologies ennemies de la République pourraient s’engouffrer.

more

Pour un référendum local sur l’armement de la police municipale à Besançon

Il faut arrêter de penser que les policiers municipaux sont des sous-policiers. Il faut arrêter de les mépriser.

La police municipale n’a pas les mêmes missions que la police nationale, ce n’est pas pour autant qu’elle serait moins importante ou moins exposée.

De par leurs missions, ils sont amenés à rencontrer des situations où ils ont besoin de se protéger ou de protéger les habitants.

Le simple fait de porter un uniforme expose nos policiers municipaux.

Voilà pourquoi je suis favorable à leur armement.

Je comprends que la décision d’armer la police municipale soit une décision délicate. Ce n’est d’ailleurs pas une question de bord politique puisque des maires de gauche, du centre et de droite prennent cette décision.

La question n’est même pas de savoir si les 55 élus du conseil municipal y sont favorables.

C’est à l’ensemble des Bisontins d’appuyer la légitimité de la police municipale à porter une arme.

Je propose l’organisation d’un référendum local sur l’armement de la police municipale à Besançon.

more

Sécurité : « Mme la Maire, nous ne pouvons plus nous contenter de « réunions » ou de « groupes de travail » qui ne débouchent sur rien »

La sécurité c’est un enjeu du quotidien, c’est un droit essentiel pour tous les citoyens.

Est-ce que le climat de sécurité est satisfaisant dans tous les quartiers de Besançon ? La réponse est non !

Est-ce qu’on tolère à Planoise que des enfants jouent à côté des dealers à 150m du commissariat de police ?
Est-ce qu’on tolère quartier Saint Claude qu’une famille décide de mettre sa maison en vente parce qu’un groupe d’une dizaine de jeunes leur rend la vie impossible ?
Est-ce qu’on tolère au centre-ville que des vitrines soient brisées en période de confinement ?
Est-ce qu’on tolère quartier Palente le braquage de 4 bureaux de tabac en dix jours ?

Deux outils sont à la disposition de Mme la Maire pour assurer l’ordre et la sécurité : la vidéoprotection et la police municipale.

La première décision qui a été prise par Mme Vignot, l’arrêt du déploiement de la vidéoprotection, l’outil qui permet d’identifier les auteurs, qui permets de sécuriser les lieux et d’alerter en temps réel.

C’est ni plus ni moins qu’un permis de continuer qui a été délivré aux délinquants.

more

A quoi servirions-nous, si nous n’étions pas au rendez-vous dans ces moments critiques?

Intervention conseil municipal de Besançon (05/11/2020)

La gravité de la situation fait que nous ne pourrons pas faire l’économie à la fois d’un fonds d’urgence exceptionnel pour les commerces contraints de fermeture, et de nouvelles mesures de relance à la hauteur de la crise.

J’ai bien conscience des conséquences budgétaires de telles mesures. Mais à quoi servirions-nous, si nous n’étions pas au rendez-vous dans ces moments critiques ?

Le souci principal, c’est de faire en sorte que les fermetures administratives ne se transforment pas en fermeture définitives, avec tous les drames humains que cela comporte.

J’appelle tous les Bisontins à être solidaires, à ne pas se précipiter sur les grandes plateformes de commerce en ligne, à décaler au maximum les achats de Noël.

Consommer local, c’est devenu plus qu’un acte solidaire, c’est un acte civique.


Propositions :

  • L’exonération des droits de terrasse, des redevances d’étalages et des droits d’enseignes pour les commerces contraints de fermeture.
  • Appel à privilégier les commerces de proximité et à consommer local sur le site internet et les panneaux lumineux de la ville.
  • Un magazine dédié du Grand Besançon avec l’annuaire des commerces et les services qu’ils offrent.
  • Des mesures de gratuité de stationnement dans les rues commerçantes qui vont inciter les Bisontins à consommer local, à s’arrêter dans les commerces, à utiliser le clic et collecte.
more

Ordre du jour du conseil communautaire du Grand Besançon (novembre 2020)

Depuis 2014, je propose aux Bisontins et Grands Bisontins d’apporter leur contribution. Si vous souhaitez apporter une analyse ou formuler une proposition sur l’un des dossiers de ce conseil, n’hésitez pas à prendre contact et/ou vous inscrire sur la page contribution pour les prochains conseils.

Voici l’ordre du jour du prochain conseil municipal de Besançon (05/11/2020) :

Suivre les conseils municipaux de la vile de Besançon en direct:
http://ville-de-besancon.avinit.tv/

more

Ordre du jour du conseil municipal (novembre 2020)

Depuis 2014, je propose aux Bisontins et Grands Bisontins d’apporter leur contribution. Si vous souhaitez apporter une analyse ou formuler une proposition sur l’un des dossiers de ce conseil, n’hésitez pas à prendre contact et/ou vous inscrire sur la page contribution pour les prochains conseils.

Voici l’ordre du jour du prochain conseil municipal de Besançon (05/11/2020) :

Suivre les conseils municipaux de la vile de Besançon en direct:
http://ville-de-besancon.avinit.tv/

more

Tous mobilisés : Premières propositions à la municipalité de Besançon

Notre pays affronte des moments difficiles. Dans cette période de crise sanitaire et de confinement, nombre de citoyens Bisontins connaissent des difficultés sociales, économiques et de santé.

La solidarité et la responsabilité doivent prévaloir face à cette crise qui risque de durer.

Avec mes collègues élues (Karima Rochdi, Nathalie Bouvet et Agnès Martin), nous assurons les Bisontins de notre mobilisation et de notre esprit constructif.

Devant l’urgence de la situation, nos priorités sont :

  • l’accompagnement des plus fragiles
  • l’ouverture des écoles et la continuité pédagogique
  • le soutien aux commerçants, artisans et producteurs locaux
  • la continuité de l’activité économique et du service publique

Suite à une visioconférence réunissant les présidents des groupes du Conseil Municipal de Besançon, nous faisons les premières propositions suivantes :

Accompagnement des plus fragiles et continuité pédagogique

Nous proposons la mise en place d’une cellule d’écoute et de soutien à destination de nos aînés, des personnes isolées, handicapées ou des familles en difficulté notamment dans le cas d’un enfant cas contact ou cas positif covid afin d’assurer la continuité de sa scolarité.

Soutien aux commerçants, artisans et producteurs locaux :

Nous proposons :

  • Le retour de mesures de gratuité de stationnement au centre-ville et dans les rues commerçantes de la ville.
  • Une campagne de communication en faveur de l’achat local et notamment l’édition d’un numéro spécial du magazine du Grand Besançon, distribué dans tous les foyers du Grand Besançon incluant un annuaire des producteurs locaux, commerçants de proximité, artisans et restaurants par commune et quartier mentionnant les services proposés (vente à emporter, vente en ligne, livraison à domicile …

Des mesures de soutien exceptionnel en faveur des commerçants et artisans contraints de fermeture nous paraissent indispensables. Nous participerons à leur élaboration.

Maintien d’un service public de qualité

Durant toute la période de confinement, il nous paraît essentiel de maintenir un service public de qualité. Les formalités administratives, le traitement des appels d’offre, l’instruction des permis de construire doivent pouvoir se poursuivre dans des conditions et des délais normaux.

Il est également très important que les transports en commun puissent conserver un niveau de service satisfaisant afin de ne pas ralentir l’activité économique.

L’urgence est à la mobilisation et à la solidarité.

more