2020
septembre

Embouteillages : Quand l’idéologie efface le bon sens

A quelques jours de la rentrée scolaire, voilà une annonce qui ravira les Bisontines et les Bisontins qui devront patienter de longues dizaines de minutes supplémentaires dans les embouteillages pour se rendre sur leur lieu de travail ou déposer les enfants à l’école.

Le 7 octobre 2019, après une phase de test de 2 semaines, Jean-Louis Fousseret, alors Maire de Besançon, mettait fin à l’expérimentation de la mise en sens unique de la rue Midol. Les embouteillages occasionnés doublaient le temps d’attente avenue de la Paix, à l’heure de pointe du matin.

Le 24 août 2020, Mme Zehaf, élu bisontine en charge de la mobilité annonce définitivement la réduction à une voie de la rue Midol. Selon elle, « un essai de sens unique avait été mené l’an dernier pendant une quinzaine de jours. Il a été concluant.»

Pour la municipalité, doubler les embouteillages des Bisontins et créer de la pollution supplémentaire est donc un essai concluant…

Quand l’idéologie efface le bon sens.

more

Mobilisation en faveur de la jeunesse

A 10 jours de la rentrée scolaire, Nous avons besoin de la mobilisation de tous en faveur de notre jeunesse qui a souffert durant la crise du covid.

Visites des sites de Vital’été à la Malcombe, Léo Lagrange, et Chailluz et de cette magnifique opération « la caravane des pieds d’immeuble » portée par le Club Sauvegarde de Besançon.

Les rencontres avec les familles, les associations, les éducateurs et les bénévoles sont essentielles.

more

« A moins de 2 semaines de la rentrée scolaire, il est plus que temps, Mme la Maire, d’organiser le travail des élus »

A moins de deux semaines de la rentrée scolaire, sept semaines après l’élection municipale, nous ne connaissons toujours pas l’organisation des commissions dans lesquelles nous allons siéger pour travailler avec les services de la ville et ceux de la communauté urbaine.

Mme Vignot avait annoncé des groupes de travail lors du conseil municipal du 15 juillet pour réfléchir à l’organisation des commissions.

Malgré nos avertissements à être prêts le plus rapidement possible, à ce jour, aucune proposition de réunion ou d’organisation ne nous a été communiquée si bien que nous ne savons rien des choix de la municipalité pour la rentrée qu’elle soit scolaire, sociale ou économique.

Nous ne pouvons concevoir une rentrée scolaire sans une commission spécifique pour évoquer le sujet des cantines scolaires, des effectifs, des travaux et des contraintes sanitaires.

La rentrée sera cruciale, qu’attendons-nous pour nous mettre concrètement au travail ?

Jamais les services de la ville ne nous avaient habitués à un tel flottement.

Sauf à vouloir exclure les élus de l’opposition de toutes réflexions et se priver des idées que nous pourrions apporter, ce silence est incompréhensible et pour le moins inquiétant au regard du contexte de crises.

Les élus du groupe LREM / MoDem / MEI appellent Madame le Maire à se décider très rapidement sur l’organisation du travail des élus et à nous communiquer dans les plus brefs délais la liste des commissions et leur calendrier.

more

Stop au laxisme envers les incivilités à Besançon !

Des cercles verts et des autocollants fleurissent un peu partout dans Besançon. Une quinzaine de ces cercles sont nettoyés chaque jour et l’adjointe à la voirie, entend envoyer un courrier « une fois la bonne adresse trouvée » pour rappeler la loi.

Nul doute que le groupuscule nationaliste à l’origine de ces actions tremblera devant ce courrier de rappel à la loi !

« Les Bisontins n’ont pas à régler la note de ces incivilités ! »

« Les marquages, l’affichage sauvage, les graffitis ou tags contribuent à la sensation de saleté de l’espace public et génèrent un sentiment d’insécurité. Ce sont des dégradations qu’il convient de traiter comme telles. »

Aussi, j’ai demandé, par courrier,  à Madame la Maire de Besançon, de stopper ce laxisme et de faire preuve de fermeté et d’autorité envers ceux qui dégradent. On ne peut pas laisser ainsi impunément dégrader nos rues.

J’ai réitéré mes demandes, déjà effectuées au mandat précédent, concernant le marquage et l’affichage sauvage, les graffitis et les tags non autorisés.

– le durcissement du montant des amendes municipales à l’encontre de toutes les formes de dégradation et notamment de l’affichage sauvage ou des tags non autorisés.
– le dépôt de plainte systématique et utilisation de la vidéosurveillance pour identifier les auteurs.
– la prise en charge intégrale des coûts réels de nettoyage par celui qui dégrade.

– l’augmentation du nombre de panneaux d’affichages libres réservés à l’affichage associatif ou politique, qui sont en nombre insuffisant à Besançon.
– la création de murs d’expression libre destinés au graff de rue.

more

« La population bisontine est en baisse. Nous devons rendre Besançon plus attractive pour les familles »

Depuis le 17 juin, le site des Vaîtes est illégalement occupé par des opposants au projet, des militants d’extrême gauche et des écologistes extrémistes.

Dès le premier conseil municipal, notre groupe a demandé́ à Mme Vignot de condamner cette occupation illégale et salué sa décision de faire respecter l’ordre républicain en exigeant la destruction de la « tour vigie » des Vaîtes. Il s’agit désormais de faire appliquer cette décision.

Nous avons régulièrement évoqué le sujet des Vaîtes durant la campagne électorale. Et contrairement à celles de Mme Vignot ou M. Fagaut, notre position est constante et claire.

La population bisontine est en baisse quand celle de la périphérie progresse, contrairement à ce qu’il se passe à Dijon. Nous devons rendre la ville plus attractive pour les familles.

Pour les accueillir, notre ville a besoin de logements à prix abordable, de taille adaptée, avec des espaces extérieurs privatifs, ouverts sur la nature.

Nous souhaitons la poursuite du projet d’éco-quartier des Vaîtes avec une prise en compte plus exigeante des enjeux environnementaux, une baisse du nombre de logements et la création de vastes jardins et parcs publics en cohérence avec la zone humide à préserver.

Refuser de construire aux Vaîtes comme le demande la droite de M. Fagaut et l’extrême gauche locale, est un non-sens écologique, urbanistique et économique :

– C’est repousser les familles en périphérie générant ainsi d’importantes nuisances, de la pollution et des embouteillages ;
– C’est favoriser l’étalement urbain donc le bétonnage de sols agricoles en milieu rural ;
– C’est acter une gabegie financière irresponsable de plusieurs millions d’euros engagés dans les études et les aménagements déjà réalisés ;
– C’est réduire encore un peu plus l’attractivité́ de Besançon et de ses commerces de centre-ville au profit des zones commerciales périphériques.

Nous sommes en attente d’une position claire de l’actuelle majorité municipale. Tantôt favorable au projet puis défavorable en fonction de ses alliances politiques, le discours de Madame Vignot est incompréhensible.

Pour sortir de l’impasse et conduire à un consensus, nous souhaitons faire confiance à l’intelligence collective et faire confiance à une convention citoyenne, associant plusieurs dizaines de citoyens tirés au sort, donc neutres, qui s’investiront pour maîtriser le sujet et faire des propositions.

more