Lettre d’une infirmière à Mme Vignot : « Vous serez sûrement, un jour, contente de nous trouver lors d’une hospitalisation et ceci même si nous sommes mal garés »

Je vous livre ici le coup de gueule envoyé par une infirmière du CHRU de Besançon à Madame Vignot. Elle pointe l’insécurité et l’absence de discernement de la politique de verbalisation de la Maire de Besançon à propos du stationnement du personnel médical autour de l’hôpital.

Lettre d’une infirmière à Mme Vignot Maire de Besançon

« Arrêtez de vous acharner sur nous en mandatant la police municipale pour nous verbaliser ! Vous serez sûrement, un jour, contente de nous trouver lors d’une hospitalisation et ceci même si nous sommes mal garés »

Ce mail pour vous exprimer ma colère, mon mécontentement, mon agacement, mon écœurement, ma déception, mon désarroi, mon sentiment d’injustice, un manque de considération et de bienveillance envers mes collègues soignants et moi-même !!!!

Lundi 08/11/2021, infirmière depuis 16 ans, je travaillais de 13h35 à 21h11 (enfin 21h30 pour partir vers 21h40) dans mon service de soins intensifs/ réanimation.

Après une après midi à m’occuper et prendre soin de patients en post chirurgie, j’ai eu la mauvaise surprise de découvrir sur mon pare-brise, un « papillon » vert, une verbalisation pour « infraction à la réglementation du stationnement ».

Vous n’êtes pas sans savoir l’énorme problématique des places de stationnement sur et autour du site du CHRU, ceci étant évoqué depuis de nombreuses années!

Je vais vous relater les faits si vous semblez les ignorer ou les avoir oubliés:

Quand nous soignants, travaillons d’après midi, même si nous arrivons en avance, impossible de trouver un emplacement de stationnement à proximité de notre lieu de travail!!!

D’une part, nous n’habitons pas tous à Besançon, donc nous devons utiliser notre véhicule personnel même si nous pratiquons le co-voiturage.

D’autre part, trouvez-vous cela correct et logique que certaines personnes de la direction et du corps médical aient des places réservées au sein du CHRU ????

Certains privilèges et discriminations ne semblent pas abolis, nous ne sommes pas tous confrontés aux mêmes difficultés alors que nous venons tous effectuer notre métier!

Combien de fois en nous garant comme nous le pouvons, en nous assurant que nous ne représentons pas une gêne à la circulation, nous retrouvons nos véhicules abîmés, rayés, « défoncés », par malveillance ou car les conditions de circulation deviennent infernales autour du CHRU!!!!Qui prend en charge ces réparations ???? Nous nous taisons et nous continuons à venir exercer notre métier que nous aimons!

Vous allez me dire (oui Mme Vignot, maire écologiste ), il faut utiliser des parkings relais !!!!

Faut il vous relater le manque de sécurité autour de l’hôpital????

Déjà que personne ne se préoccupe de la sécurité de nos biens personnels (puisque nos véhicules en portent les stigmates), vous pensez bien qu’à 22h en sortant du CHRU, nous (les femmes puisque, en majorité dans le personnel para-médical) n’allons encore pas prendre le risque de nous faire agresser en allant récupérer notre véhicule et en ne souhaitant que retrouver notre foyer…

Donc en conclusion:

– manque de place de stationnement: par contre les constructions se multiplient sur les Hauts de Chazal????
– manque de considération des personnels soignants et de leurs besoins juste pour aller prendre soin des autres
– manque de sécurité de ces mêmes soignants

Me concernant, hier, mon véhicule était garé sans être aucunement à risque de générer un accident, ni une entrave à la circulation des véhicules et des piétons !!!!!

Alors je trouve juste LAMENTABLE que vous vous en preniez aux soignants que toute la population applaudissait lors de la 1ère vague COVID, je vois que cette considération s’est vite évaporée!

Nous apprenons dans notre formation professionnelle, des valeurs fondamentales pour prendre soin des autres: BIENVEILLANCE, EMPATHIE, ECOUTE, CONSCIENCE PROFESSIONNELLE….. valeurs qui semblent faire défaut à votre politique pour oser mandater la police municipale pour venir verbaliser des soignants en train de travailler

Oui nous ne sommes pas en train de faire du shopping ou de dealer Mme la Maire, nous sommes peut être même en train de prendre soin d’un de vos proches !!!!

Bel exemple de considération d’une population soignante déjà en souffrance….mal payée, en manque d’effectif constant, qui revient régulièrement sur des repos pour combler des arrêts, qui a affronté la pandémie COVID sans rechigner…. parce que la prise en charge de qualité des patients reste notre objectif principal!

Alors Mme Vignot, prenez en compte nos demandes et arrêtez de vous acharner sur nous, soignants, de nous planter un couteau dans le dos en mandatant la police municipale pour nous verbaliser pendant nos heures de travail!!!!
Vous serez sûrement, un jour, contente de nous trouver pour nous occuper de vous ou de l’un de vos proches lors d’une hospitalisation, ne l’oubliez pas! ( et ceci même si nous sommes mal garés ) »

A.R
Infirmière en colère

19 Responses to “ Lettre d’une infirmière à Mme Vignot : « Vous serez sûrement, un jour, contente de nous trouver lors d’une hospitalisation et ceci même si nous sommes mal garés » ”

  1. Oui nous arrivons à 12h25 pour prendre notre service à 13h30 il n y à jamais de places..
    Svp faites un parking pour qu on puisse travailler sereinement..
    Merci

  2. Bien d’accord avec vous.. infirmière depuis 20 ans au chu, et bien consciente de ces soucis de stationnement et d’insécurité dont tout le monde se moque, je suis déjà passée de nuit il y a 10 ans.. mais les autres problèmes rencontrés sont encore bien trop nombreux..du coup je viens de quitter le navire, écœurée…

  3. Véronique Viennet

    Le problème est connu….
    J’ai moi-même averti auprès des personnes concernées les soucis rencontrés sur le parking covoiturage!! Nous allons bientôt en arriver aux mains !! Le personnel soignant n’est pas sans y laisser son agressivité face au manque de place quand on arrive à 13h15!!!
    C’est la loi du plus fort !! L’empathie, le soin à l’autre, la bienveillance, tout ceci est mis à mal quand on n’a pas de considération d’en haut!!! Pas d’écoute… Une aide-soignante qui attend sa retraite et qui se trouve chanceuse d’avoir pu exercer à mi-temps jusque-là !!

  4. L acharnement commence dès les bancs de la faculté au niveau des hauts de Chazal. Félicitations pour les 135 euros distribués aux étudiants .
    Avez-vous la moindre idée de ce que cette somme pour un étudiant faisant des nuits hospitalières en plus de son apprentissage pour survivre peut induire ?

  5. Je ne suis pas aide soignante ni infirmière mais je vous soutiens pour ce coup de gueule tout à fait justifié . Il serait plus judicieux à mon sens de verbaliser les petits protocolaires qui se croient tout permis et aussi les personnes qui ne voient que leur petit nombril qui se garent n’importe ou voir sur les places du personnel soignant sous prétexte qu’ils ont une urgence souvent un p’tit pet de travers pour rester correcte.
    Nous vivons dans un monde de fous. Plus de respect . Plus d’éducation. On verbalisé à tout va sans chercher à savoir si celà est justifié. Vive la France et nos administrés. C’est désolant

  6. je suis de tout coeur avec votre requette .courage est faisons bouger cette mairesse incapable.

  7. George Christopher

    J’ai travaillé aux hauts de chazal…. Ça devient un no Man’s Land…
    On peut voir des voitures en excès de vitesse, des personnes sans casque… Et la police passer à côté sans réagir…une politique de bisounours. Mais que faites vous Madame la maire… C’ est une honte de voir cela !

    • Totalement d’accord avec vous. Des rodéos ont lieu au HDC depuis quelques années, des voitures passent aux rouges, effectuent des courses le long de la voie du tram, … les riverains subissent ca depuis trop longtemps. Il est temps de réagir, et de recadrer les individus commentant ces incivilités.

  8. Cet îlot merdique en tou venant devant l’hôpital pourrait devenir un magnifique parking non payant pour le personnel !

  9. Une patiente qui a une fille en P2 et qui soutient très Largement cette infirmière, arrêtez de harceler ces professionnels. Moi handicapée pour aller en ville c’est une catastrophe trottoir abîmé réparer à la va-vite donc je comprends l’été dernier j’ai récupéré ma fille pendant son stage et bien c’est flippant. JE SOUTIENS CES PERSONNELS ET DEMANDE VOIRE EXIGE QUE VOUS FASSIEZ QUELQUE CHOSE OK vos pistes cyclables seraient-elles plus importantes que ces insécurités et donner des PV 🤮

  10. Entièrement d’accord. Comment peut on contraindre sur leur lieu de travail des hospitaliers dévoués au patients et gagnants peu avec des amendes. Depuis quelques années Jean Minjoz connait des problèmes de stationnement depuis l’arrivée de St Jacques. Comment se fait il que la DRH profite d’une aire de stationnement et pas nous ? Pourquoi ne bénéficions nous pas d’une gratuité entre le parking relais tram et l’hôpital compte tenu de notre niveau de revenus ? Au moins de la gratuité pour le transfert parking relais tram à l’hôpital. Du jamais vu dans une telle structure par rapport à d’autres grandes villes. Comment peut on voter pour une mairesse avec de telles idées à Besançon ? Nos horaires de travail ne sont pas compatibles avec des trajets à vélo surtout la nuit. Tout les employés du CHRU de Besançon n’habitent pas au centre ville. La plupart d’entre nous habitons en périphérie pour des raisons économiques avec des accès horaires de transport en commun limités. Concernant les trajets à vélo le climat de notre région n’est pas propice tout au long de l’année sans parler des dangers exposés à la circulation. Vérifiez le nombre de accidents sur la voie publique de notre ville. Donc nous méritons un parking pour des meilleurs conditions de travail ce qui est un droit !

  11. Bonjour,
    Les parkings des hauts du Chazal ne sont pas entièrement pleins, celui vers le terminus entre autre, 5mn à pied entre le parking et l’hôpital. La seule barrière est donc la flemme de marcher. 5mn ou 135 euros d’amende à vous de choisir, n’oubliez pas que vous êtes « mal payée ».
    Se garer sur un stationnement interdit c’est 135 euros que vous soyez infirmière ou non, au CHU ou non.

    PS: Monsieur Croizier, n’oubliez pas de dire que Mademoiselle A R est de votre famille. Pour plus de crédibilité de votre part, veuillez à sortir de votre cercle familial.

    Bonne journée,
    C.E

    • Bonjour

      je suis aide soignante au chu et je m’y gare régulièrement mais les parkings dont vous parlé sont deplus en plus pleins et avec les constructions ainsi que l’ifps cela va devenir très compliqué.
      le manque de parking est aussi un frein au recrutement

  12. En effet, les parkings du CHU ne permettent pas au personnel paramédical (lire la suite pour comprendre la précision) de se garer. Or les parkings en gravier des hauts du chazal, sont assez grand pour accueillir les équipes soignantes (faites comme les étudiants qui s’y garent depuis que le CHU leur a interdit l’accès a son parking).

    De plus, nul n’est censé ignorer la loi, se garer hors des clous est une infraction.
    Le fait de soigner la veuve et l’orphelin, n’est pas une excuse pour se garer n’importe où, et n’importe comment. Les trottoirs ne sont pas des zones de stationnement. Pensez vous aux personnes à mobilité réduite, à la famille avec une poussette, … obligés de descendre du trottoirs pour avancer ?

    Autre détail : vous ciblez les places dédiées aux médecins, ces derniers passent environ 50 (voir 70h par semaine) au CHU. Donc c’est bien normal de leur consacrer une partie des places pour les exonérer de la perte de temps qu’est de chercher une place de parking.

    Conclusion : Payez l’amende et arrêter d’interpeller l’état en ciblant du doigts d’autres problèmes (ou faux problèmes).

    *votre salaire a déjà été revalorisé par le segur de la santé. Est il normal de toujours quémander une augmentation ?

    Bonne fin de journée.

    • Bonjour Marie,

      Je ne sais pas ce que vous faites comme métier, si vous travaillez à l’hôpital mais vous m’avez l’air de ne pas comprendre l’objet de la lettre en question…

      Attaquer les soignants en prétextant une revalorisation au combien mérité vu le niveau moyen européen alors que le problème n’est pas le salaire mais juste la considération d’une mairie qui préfère sanctionner plutôt que d’apporter des solutions… Au-delà des places réservées qui ne solutionnent pas les problématiques récurrentes, il suffit de passer tous les jours devant l’hôpital pour comprendre les réelles difficultés de stationnement du personnel y travaillant.

      Plutôt que sanctionner, on pourrait étudier des solutions de parking pour ce personnel qui n’est pas souvent considéré. Si ces solutions n’existent pas, il pourrait y avoir un système de navette entre l’hôpital et des parkings relais pour désengorger les zones de stationnement…

      Bref, de l’empathie, de la compréhension et du bon sens sont bien vus. Vos attaques elles sont mesquines et inutiles.

      Bonnes fêtes de fin d’année

  13. Justement nous demandons un parking, cela évite toutes incivilités au code de la route. En ce qui concerne les médecins, ils bénéficient d’un parking, mais trop éloigné pour eux pour atteindre leur lieux de travail donc ils occupent les places du  » petit personnel  » et pour les 70h par semaine ils en sont loin. Pour enrichir vos connaissances un interne effectue beaucoup plus d’heures par semaine payé à coup de lance pierre comparé à un médecin diplômé. A lire vos dires je pense que vous ne connaissez pas le problème. Et pour ce qu’il s’agit d’augmentation vous devez certainement en faire autant dans votre secteur d’activité.
    Bonne soirée.

  14. 5 bonne minutes de marche qua’d vous venez de passer 10h à courir dans les couloirs du chu, porter des malades, pousser des lits etc, c’est dur, croyez moi je l’ai déjà fait, surtout quand votre service est, de plus, à l’opposé de ce parking, et à 22h, cela n’a rien de rassurant quand vous êtes seule et que vous croisez dealers ou autres….

  15. Gazelle Véronique

    Pour info je ne travaille pas sur Besançon mais connaissez-vous une grande entreprise dans le privé qui n’a pas de parking pour ses employés ??
    L’hôpital de Besançon a été construit à l’extérieur de la ville avec beaucoup de terrains vierges autour
    Comment est-il possible de ne pas avoir prévu de parking pour le personnel ????….encore des burocrates sans cervelle….des centaines de demandes de mutation….le parking n’est pas la seule cause …mais ça plus ça plus ça…..posez-vous les bonnes questions ….bordel!!!!

  16. Nous comprenons le personnel médical de ces difficultés de stationnement et iln’est pas normal que l’on vous verbalise .Nous vous soutenons

Laisser un commentaire

*
*