« Les élus ont trop souvent écouté les citoyens pour leur répondre. Le Grand débat les a contraint à écouter pour comprendre »

Il était essentiel de réinstaurer le dialogue dans le pays. Le dialogue, les échanges et les débats sont les principes de base de la Démocratie.

En qualité de responsable politique et élu communal, il m’est apparu fondamental de participer en tant d’observateur à un grand nombre de Grands Débats à Besançon mais aussi dans les communes périurbaines de l’agglomération pour entendre les problématiques qui leur sont propres.

Personnellement, j’estime que ce « Grand Débat National » est une grande réussite démocratique.

J’ai ressenti parmi les citoyens l’envie de se réapproprier le débat Politique, de pointer sévèrement les dysfonctionnements et de discuter des orientations du pays.

Quel bonheur d’entendre dans la majorité des prises de parole cette conscience de la complexité des situations et par conséquent de l’impossibilité d’y apporter des réponses simplistes.

Les demandes qui ressortent des réunions auxquelles j’ai participé sont sans véritable étonnement le pouvoir d’achat, une forte demande de justice sociale, l’exemplarité de leurs représentants, la simplification et la transparence fiscale et une prise en compte des enjeux environnementaux.

Il s’agit désormais pour le gouvernement de compiler toutes les demandes et propositions. Il a désormais cette opportunité exceptionnelle et cette lourde responsabilité de proposer aux français un nouveau pacte social, civique et environnemental.

Evidemment, le chantier est très important et prendra du temps. J’espère qu’un referendum à choix multiples sera proposé aux Français, afin que les décisions finales leur reviennent.

Laisser un commentaire

*
*