« J’ai souhaité alerter Madame la Ministre de la Cohésion des territoires concernant l’engagement de l’Etat en faveur de l’aménagement de la RN57 entre Micropolis et Beure »

Lors du conseil communautaire de Grand Besançon Métropole qui s’est tenu le 7 octobre 2021, a été soulevé le risque d’un possible désengagement de l’État au profit d’autres projets régionaux, mieux portés politiquement.

C’est une alerte que je prends très au sérieux. Les tergiversations politiques que nous observons depuis de nombreux mois doivent désormais cesser. J’appelle les collectivités à prendre leurs responsabilités.

J’attends notamment le soutien du Département du Doubs qui peine, à ma grande surprise, à se prononcer de façon claire et affirmée.

La Région Bourgogne-Franche-Comté, le Département du Doubs et Grand Besançon Métropole, doivent impérativement faire front commun et parler d’une seule voix pour solliciter les financements auprès de l’État.

Je rappelle que l’attente des citoyens, des acteurs économiques et des élus est très forte. L’échec de ce projet serait un échec collectif !

L’aménagement de la RN57 entre la voie des Montboucons et la voie des Mercureaux est vital pour la qualité de vie des habitants, pour la qualité de l’air, pour l’économie locale et régionale, pour le développement de nos relations avec la Suisse voisine.

J’ai souhaité alerter Madame la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, des enjeux territoriaux et solliciter le soutien de l’État, l’invitant à réaffirmer l’engagement financier et technique pris auprès des acteurs locaux.

Le projet consiste à mettre fin à une discontinuité de 3800 mètres entre la voie des Montboucons et la voie des Mercureaux. Que ce projet se concrétise enfin !

Laisser un commentaire

*
*