Dépôt et affichage sauvage à Besançon : «Il faut monter d’un cran en matière de fermeté»

Que ce soit au centre ville ou dans les quartiers, à proximité des points d’apport volontaire, les dépôts sauvages, l’affichage sauvage, les tags ou les graffitis dégradent nos candélabres, notre mobilier urbain, nos façades, les transformateurs EDF, les vitrines des magasins ou encore polluent nos forêts. Ca suffit !

Crédits photos: https://www.facebook.com/ruesdebesancon/

On ne peut pas laisser impunément notre environnement se dégrader ainsi. C’est de l’image de Besançon dont il est question. C’est le message que j’ai souhaité, une nouvelle fois, faire passer au conseil municipal.

Alors oui il faut mettre des moyens pour lutter contre toutes ces incivilités, c’est pour cela que j’ai voté la création de 4 postes d’agents d’espaces publics.

Il faut aussi monter d’un cran en matière de fermeté et appliquer le principe du pollueur payeur.

Les contribuables bisontins n’ont pas à régler la note des incivilités de quelques-uns.

n commission, les services de la ville ont reconnu ne pas déposer plaintes systématiquement, faute d’être en capacité de prendre l’auteur sur le fait et je ne nie pas la difficulté d’identifier les auteurs.

Or dans dans le cas de l’affichage sauvage, la loi stipule que lorsque celui qui a collé une affiche n’est pas identifiable, c’est l’organisation citée qui devient alors responsable.

Je regrette que parmi ceux qui ne respectent pas les règles élémentaires du code de l’environnement et par la même occasion le code électoral figure des partis politiques.

Le montant des amendes n’est pas suffisamment dissuasif pour lutter contre l’affichage sauvage. Il est dommage que la majorité municipale n’est pas retenue ma proposition en décembre dernier d’en durcir le montant.

Il faut également durcir la loi contre les dépôts sauvages, c’est la demande que le MoDem fera auprès des parlementaires locaux et du groupe parlementaire MoDem à l’Assemblée Nationale. Jean-Paul Michaud, Maire de Thoraise, confronté aux mêmes problèmes, lancera une initiative locale dans ce sens très prochainement.

Voici mes propositions :

  • Durcissement du montant des amendes municipales
  • Plainte systématique en cas de dépôt et d’affichage sauvage
  • Utilisation de la vidéosurveillance pour identifier les auteurs
  • Mise en place d’actions de prévention pour sensibiliser les Bisontins
  • Organisation différente des ramassages des emballages ménagers recyclables au centre-ville
  • Revoir la signalisation des points d’apport volontaire

Laisser un commentaire

*
*