Enquête publique: Exprimez votre soutien à l’aménagement de la RN57 entre Micropolis et Beure

Je me suis fortement engagé avec Jean-Paul MICHAUD, Maire de Thoraise et vice-président du Grand Besançon Métropole, en faveur de l’aménagement de la RN57 entre Micropolis et Beure: tractage, pétition en ligne, courrier à Mme la Ministre en charge de la Cohésion des Territoires, discussion avec son cabinet, intervention devant mes collègues maires du Grand Besançon.

Nous approchons désormais de la déclaration d’utilité publique et de la mise en compatibilité du Plan Local d’Urbanisme de Besançon.
Pour cela, une nouvelle enquête publique se déroule du 28 février 2022 au 31 mars 2022.

Il vous est proposé de vous exprimer en cliquant sur ce lien :

https://www.doubs.gouv.fr/Politiques-publiques/Amenagement-du-territoire-Construction-Logement-et-Transports/Amenagement-et-developpement-durables/Enquetes-publiques/Autres-enquetes

Je mets à votre disposition cette synthèse que nous avons rédigée pour vous donner les éléments les plus importants du dossier :
http://www.laurentcroizier.fr/wp-content/uploads/2022/03/Synthese_EnquetePublique_RN57-fusionne.pdf

Si nous nous sommes engagés dans la vie publique, c’est pour accompagner les projets qui améliorent la qualité de vie des habitants de nos communes, développer l’attractivité de notre territoire et répondre à la nécessité environnementale.

Les embouteillages entre Micropolis et Beure ont tous les jours d’énormes répercussions pour les Bisontins et les habitants des communes périphériques.

Pas une semaine ne se passe sans que nous soyons interpellés par des habitants exaspérés par cette situation.
Les parcours d’évitement créent de la circulation, de la pollution et des nuisances dans des zones d’habitation qui ne sont pas prévus pour cela, l’accidentologie sur les parcours est élevée et les embouteillages durant les heures de pointe induisent du stress et du temps inutilement perdu.

Ce projet d’aménagement répond à la demande citoyenne. Il est synonyme de moins d’embouteillages, de moins de pollution, de plus de sécurité.

Il est important pour nous de raisonner dans la réalité de ce que vivent les habitants de nos communes, avec leurs contraintes, sans idéologie ni dogmatisme.

Ce projet prend en compte les impératifs environnementaux.

Un tiers du budget du projet est consacré au développement des modes alternatifs à la voiture, transports en commun, pistes cyclables et voies piétonnes, ainsi qu’à la préservation de la biodiversité.

Il est un exemple concret de l’écologie que nous défendons. Une écologie de bon sens, qui considère toutes les contraintes de la vie quotidienne sans opposer les modes de transport.

Enfin, avec ce projet, nous faisons le choix de l’attractivité du Grand Besançon.

L’aménagement permet de consolider l’implantation d’entreprises et la création d’emplois. Il renforce nos relations avec la Suisse, qui représentent un fort enjeu de développement pour notre territoire. Il facilite également le tourisme et l’accès aux 130 000 visiteurs annuels du Parc des expositions et de congrès Micropolis.

Laurent CROIZIER, conseiller municipal de Besançon
Jean-Paul MICHAUD, Maire de Thoraise, Vice-Président de Grand Besançon Métropole

more