2020
novembre

« A Besançon, on applaudissait les soignants en mars, on leur met des PV en octobre. »

Ma réaction aux propos de l’adjoint à la sécurité lors du conseil municipal qui pour évoquer le stationnement des professionnels de santé au centre-ville de Besançon parle d’intérêts particuliers qui ne font pas l’intérêt général (sic). Dans la période que l’on traverse, les soignants apprécieront !

Faciliter la mobilité des professionnels de santé, c’est pourtant bien porter l’intérêt général, celui des patients !
Une fois de plus l’idéologie des élus écologistes l’emporte sur le bon sens.

Mon courrier à Madame la Maire de Besançon au sujet du stationnement des professionnels de santé :
http://www.laurentcroizier.fr/faciliter-la-mobilite-des-professionnels-de-sante-a-besancon

more

Sécurité : « Mme la Maire, nous ne pouvons plus nous contenter de « réunions » ou de « groupes de travail » qui ne débouchent sur rien »

La sécurité c’est un enjeu du quotidien, c’est un droit essentiel pour tous les citoyens.

Est-ce que le climat de sécurité est satisfaisant dans tous les quartiers de Besançon ? La réponse est non !

Est-ce qu’on tolère à Planoise que des enfants jouent à côté des dealers à 150m du commissariat de police ?
Est-ce qu’on tolère quartier Saint Claude qu’une famille décide de mettre sa maison en vente parce qu’un groupe d’une dizaine de jeunes leur rend la vie impossible ?
Est-ce qu’on tolère au centre-ville que des vitrines soient brisées en période de confinement ?
Est-ce qu’on tolère quartier Palente le braquage de 4 bureaux de tabac en dix jours ?

Deux outils sont à la disposition de Mme la Maire pour assurer l’ordre et la sécurité : la vidéoprotection et la police municipale.

La première décision qui a été prise par Mme Vignot, l’arrêt du déploiement de la vidéoprotection, l’outil qui permet d’identifier les auteurs, qui permets de sécuriser les lieux et d’alerter en temps réel.

C’est ni plus ni moins qu’un permis de continuer qui a été délivré aux délinquants.

more