Réunion publique Sécurité à Planoise: « Comme si la police municipale n’existait pas… »

Ce sont environ 150 personnes qui se sont déplacées au gymnase du collège Diderot ce mardi 1er février pour assister à la réunion publique sur les sujets de tranquillité publique et de sécurité sur le quartier Planoise en présence du Préfet du Doubs, du Procureur de la République, du commissaire divisionnaire et de la Maire de Besançon.


Les habitants expriment leurs craintes et leurs exaspérations devant les incivilités et l’insécurité dans le quartier Planoise.

« Nous attendons plus que des réunions publiques. »
« Arrêtez de penser ce qui est bien pour nous, écoutez-nous. »
« Nous attendons des réponses aux courriers que nous envoyons à Madame la Maire. »


Le préfet donne les objectifs : moins de stupéfiants, moins de rodéos, moins d’incivilités.

« Nous savons que tout ne va pas bien. La situation est complexe. Celui qui vous dira à la sortie de la salle, j’ai une solution pour résoudre tous les problèmes de Planoise en quelques mois, ne dit pas la vérité. Cependant, oui nous avons une obligation de résultat » martèle le Préfet.


Une bonne nouvelle : des effectifs de policiers nationaux en hausse

Depuis 2017, les effectifs de police sur la circonscription de sécurité publique Besançon ont augmenté de 40%. Dans la circonscription, Ce sont 84 policiers supplémentaires.

« Nous voulons engager une culture du compte rendu. » Le commissaire divisionnaire annonce une présence renforcée de la Police Nationale sur le quartier.

Le Préfet annonce un nouveau point sur la sécurité avec les habitants le 1er juillet.


Comme si la police municipale n’existait pas…

La maire est l’autorité de police administrative au nom de la commune. Elle possède des pouvoirs de police générale lui permettant de mener des missions de sécurité , tranquillité et salubrité publiques. Pourtant pas un mot sur les actions de la police municipale.

Il a fallu attendre la question de deux habitants pour qu’enfin l’adjoint à la sécurité prenne la parole. Selon lui, la sécurité n’est pas une mission de la police municipale. Ce qui est inexact !

Aucune information transmise aux habitants de Planoise sur le rôle et les missions de la police municipale, sur ses actions. Comme si la police municipale n’existait pas !


J’ai décidé d’intervenir pour rectifier les propos inexacts de l’adjoint à la tranquillité publique devant les habitants.

La sécurité est bel et bien une mission de la police municipale !

L’article 2212-2 du code général des collectivités territoriales qui régit les missions de la police municipale est très clair: « La police municipale a pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. »

La sécurité est donc bel et bien une mission de la police municipale.

M. l’adjoint n’assume visiblement pas de dire publiquement que c’est bien un choix de la municipalité de ne pas engager la police municipale dans des missions de sécurité et dans un travail de forte complémentarité avec la police nationale.
J’ai invité Madame la Maire à travailler dans ce sens.


L’éducation et l’école font aussi partie des conditions d’un retour au calme dans le quartier

J’ai demandé à M. le Préfet et à Madame la Maire de Besançon d’appuyer la demande auprès de l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine pour intégrer dans le programme de rénovation de Planoise la construction d’une nouvelle école.

Il est totalement inconcevable de continuer à Planoise avec des écoles primaires dont les effectifs sont parmi les plus gros du département et sont semblables à ceux de petits collèges.

Merci aux habitants pour les échanges à la fin de la réunion publique.


>> Toutes mes interventions sur le quartier Planoise :
http://www.laurentcroizier.fr/category/vie-des-quartiers/planoise-vie-des-quartiers

>> Toutes mes interventions sur les sujets de sécurité :
http://www.laurentcroizier.fr/category/securite

more