2018
février

Le quartier de Planoise retenu pour expérimenter la police de sécurité du quotidien

Le quartier de Planoise a été retenu parmi les 30 quartiers choisis pour expérimenter la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ).

D’ici à janvier 2019, ces trente quartiers où la délinquance et les trafics ont augmenté de manière sensible, bénéficieront de moyens supplémentaires.

A Besançon, ce dispositif prendra effet dès septembre 2018 et s’accompagnera de l’ouverture d’un poste de police avenue du Parc, d’un renforcement des capacités d’action judiciaire, et de 15 à 30 policiers supplémentaires.

Cette annonce est extrêmement positive pour les habitants et les commerçants du quartier. L’image de notre ville et du quartier de Planoise souffre de cette délinquance dont les premières victimes sont les plus fragiles. Il y a là un enjeu considérable à restaurer l’autorité et le respect de la loi.

Ce dispositif s’inscrit pleinement dans les revendications émises par les élus Modem : proximité, augmentation ciblée des moyens, renfort d’effectif, immédiateté d’intervention.

Depuis 2014, nous développons l’idée que la lutte contre la délinquance et l’insécurité sera efficace seulement si elle s’inscrit dans une approche ferme, globale et partenariale, notamment entre la police nationale et la police municipale. Ce fut précisément l’objet de ma dernière intervention au conseil municipal, le 18 janvier 2018.
 « A Besançon, la police nationale a besoin du soutien de la police municipale »

C’est aussi l’approche voulue par le Ministère de l’Intérieur, qui demande à chaque maire l’élaboration conjointe d’une nouvelle stratégie de lutte contre la délinquance avec comme objectif notamment la coopération de la police municipale.

Cette approche est pour nous la plus efficace. Tout en restant dans ses prérogatives, la police municipale, de par ses missions de proximité et d’immédiateté, doit soutenir les actions de la police nationale dans la lutte contre l’insécurité.

Notre ville, les Bisontins et les forces de sécurité, ont tout à gagner du renforcement de cette complémentarité.

Facebooktwittergoogle_plus
more