Lettre d’une infirmière à Mme Vignot : « Vous serez sûrement, un jour, contente de nous trouver lors d’une hospitalisation et ceci même si nous sommes mal garés »

Je vous livre ici le coup de gueule envoyé par une infirmière du CHRU de Besançon à Madame Vignot. Elle pointe l’insécurité et l’absence de discernement de la politique de verbalisation de la Maire de Besançon à propos du stationnement du personnel médical autour de l’hôpital.

Lettre d’une infirmière à Mme Vignot Maire de Besançon

« Arrêtez de vous acharner sur nous en mandatant la police municipale pour nous verbaliser ! Vous serez sûrement, un jour, contente de nous trouver lors d’une hospitalisation et ceci même si nous sommes mal garés »

Ce mail pour vous exprimer ma colère, mon mécontentement, mon agacement, mon écœurement, ma déception, mon désarroi, mon sentiment d’injustice, un manque de considération et de bienveillance envers mes collègues soignants et moi-même !!!!

Lundi 08/11/2021, infirmière depuis 16 ans, je travaillais de 13h35 à 21h11 (enfin 21h30 pour partir vers 21h40) dans mon service de soins intensifs/ réanimation.

Après une après midi à m’occuper et prendre soin de patients en post chirurgie, j’ai eu la mauvaise surprise de découvrir sur mon pare-brise, un « papillon » vert, une verbalisation pour « infraction à la réglementation du stationnement ».

Vous n’êtes pas sans savoir l’énorme problématique des places de stationnement sur et autour du site du CHRU, ceci étant évoqué depuis de nombreuses années!

Je vais vous relater les faits si vous semblez les ignorer ou les avoir oubliés:

Quand nous soignants, travaillons d’après midi, même si nous arrivons en avance, impossible de trouver un emplacement de stationnement à proximité de notre lieu de travail!!!

D’une part, nous n’habitons pas tous à Besançon, donc nous devons utiliser notre véhicule personnel même si nous pratiquons le co-voiturage.

D’autre part, trouvez-vous cela correct et logique que certaines personnes de la direction et du corps médical aient des places réservées au sein du CHRU ????

Certains privilèges et discriminations ne semblent pas abolis, nous ne sommes pas tous confrontés aux mêmes difficultés alors que nous venons tous effectuer notre métier!

Combien de fois en nous garant comme nous le pouvons, en nous assurant que nous ne représentons pas une gêne à la circulation, nous retrouvons nos véhicules abîmés, rayés, « défoncés », par malveillance ou car les conditions de circulation deviennent infernales autour du CHRU!!!!Qui prend en charge ces réparations ???? Nous nous taisons et nous continuons à venir exercer notre métier que nous aimons!

Vous allez me dire (oui Mme Vignot, maire écologiste ), il faut utiliser des parkings relais !!!!

Faut il vous relater le manque de sécurité autour de l’hôpital????

Déjà que personne ne se préoccupe de la sécurité de nos biens personnels (puisque nos véhicules en portent les stigmates), vous pensez bien qu’à 22h en sortant du CHRU, nous (les femmes puisque, en majorité dans le personnel para-médical) n’allons encore pas prendre le risque de nous faire agresser en allant récupérer notre véhicule et en ne souhaitant que retrouver notre foyer…

Donc en conclusion:

– manque de place de stationnement: par contre les constructions se multiplient sur les Hauts de Chazal????
– manque de considération des personnels soignants et de leurs besoins juste pour aller prendre soin des autres
– manque de sécurité de ces mêmes soignants

Me concernant, hier, mon véhicule était garé sans être aucunement à risque de générer un accident, ni une entrave à la circulation des véhicules et des piétons !!!!!

Alors je trouve juste LAMENTABLE que vous vous en preniez aux soignants que toute la population applaudissait lors de la 1ère vague COVID, je vois que cette considération s’est vite évaporée!

Nous apprenons dans notre formation professionnelle, des valeurs fondamentales pour prendre soin des autres: BIENVEILLANCE, EMPATHIE, ECOUTE, CONSCIENCE PROFESSIONNELLE….. valeurs qui semblent faire défaut à votre politique pour oser mandater la police municipale pour venir verbaliser des soignants en train de travailler

Oui nous ne sommes pas en train de faire du shopping ou de dealer Mme la Maire, nous sommes peut être même en train de prendre soin d’un de vos proches !!!!

Bel exemple de considération d’une population soignante déjà en souffrance….mal payée, en manque d’effectif constant, qui revient régulièrement sur des repos pour combler des arrêts, qui a affronté la pandémie COVID sans rechigner…. parce que la prise en charge de qualité des patients reste notre objectif principal!

Alors Mme Vignot, prenez en compte nos demandes et arrêtez de vous acharner sur nous, soignants, de nous planter un couteau dans le dos en mandatant la police municipale pour nous verbaliser pendant nos heures de travail!!!!
Vous serez sûrement, un jour, contente de nous trouver pour nous occuper de vous ou de l’un de vos proches lors d’une hospitalisation, ne l’oubliez pas! ( et ceci même si nous sommes mal garés ) »

A.R
Infirmière en colère

more