2019
novembre

La gratuité des transports publics, une fausse bonne idée pour Besançon

La mobilité est le sujet qui est à la fois ressorti comme la priorité des Bisontins dans notre consultation et en même temps comme le sujet qui génère le plus d’insatisfactions.

Les mobilités (voitures, transports publics, vélos, piétons) englobent des enjeux environnementaux, de qualité de vie et d’attractivité du territoire.

Nous avons étudié la gratuité des transports publics notamment dans les villes qui l’ont mise en place.

A Besançon, la part des recettes de billetterie (vente des billets et abonnements) dans le budget global est très supérieure à celle des villes comme Dunkerque par exemple.
A Besançon, la gratuité coûterait à minima 12 millions d’euros pour aucune amélioration du réseau ou du service.

La gratuité des transports publics dans notre ville sous-entendrait une hausse de la fiscalité pour les particuliers et les entreprises et des ambitions en nette baisse sur d’autres politiques. Nous nous y refusons.

Veut-on des transports publics gratuits ou des transports publics qui répondent aux besoins des habitants ? Nous privilégions la deuxième solution.

Les propositions du MoDem pour Besançon2020

INVESTIR DANS LE RÉSEAU GINKO À BESANÇON ET DANS LE GRAND BESANÇON

● Investir dans le maillage du réseau, créer davantage de liens entre les quartiers et encourager le report modal.
● Investir dans du matériel roulant écologiquement responsable.
● Repenser les lignes en fonction des besoins à l’échelle de l’agglomération à partir de l’enquête ménages déplacements dont nous attendons les conclusions.

PROPOSER UNE NOUVELLE GRILLE TARIFAIRE

● Gratuité jusqu’à 11 ans
○ Mesure pédagogique à l’égard des jeunes générations
○ Mesure de pouvoir d’achat pour les familles (aujourd’hui 11,20 € A/R pour faire des courses en ville pour une famille de 4 personnes)
○ Cette mesure facilite les sorties culturelles ou sportives des écoles.

● Tarif étudiant jusqu’à 25 ans à 16 € par mois
○ Environ moitié moins que le tarif actuel
○ Un choix politique d’investir sur les jeunes générations
○ Mesure de pouvoir d’achat pour les étudiants

● Tarif demandeurs d’emploi à 1 € par mois sur condition de ressources et d’inscription à pôle emploi

 

more