Elections législatives: « Nous remercions les électrices et les électeurs qui nous ont apporté leur confiance »

Sur la 1ère circonscription du Doubs, nous comptabilisons 5,38 % des suffrages exprimés soit 1964 voix.

S’engager dans une candidature sans étiquette politique, sur le même créneau que LREM, était prendre un risque.
Dans ce contexte, dépasser le seuil des 5%, démontre la crédibilité de notre candidature qui provient non pas d’une investiture politicienne mais de notre investissement pour la circonscription.

Le second objectif était de faire valoir notre conception d’un député de la majorité présidentielle, force de propositions, porte-parole et défenseur du territoire, avec une solide connaissance et une forte proximité avec les habitants, les acteurs économiques et le monde associatif.
D’après nous, défendre le projet d’E.Macron n’est pas suffisant, nous avons souhaité y ajouter nos idées et notre méthode.

Il s’agissait enfin de ne pas rester sans réaction devant le comportement du Maire de Besançon, soutien proclamé, d’E. Macron, pour qui s’affranchir des étiquettes politiques est valable partout en France sauf à Besançon.
Avoir des convictions appelle de la cohérence et de la sincérité, nous avons soutenu le projet du Président Macron ET ses valeurs.

Nous sommes fiers de la campagne que nous avons faite, cohérente, sérieuse, sans outrance.

Nous remercions nos soutiens et les membres de l’équipe de campagne qui ont su se mobiliser le jour et parfois la nuit. Rien n’aurait été possible sans vous tous.

Laurent Croizier et Jean-Paul Michaud

more

[Carnet de campagne] « Défendre les intérêts de notre territoire est ma pratique quotidienne, je la poursuivrai comme député »

  Un député vote la loi et contrôle l’action du gouvernement. En même temps, il doit être le porte-parole et le défenseur des intérêts de sa circonscription.

A diverses occasions, j’ai défendu les intérêts locaux et je m’engage à poursuivre comme député.

Défense des produits de notre terroir

Je suis un défenseur des labels de qualité pour les produits agricoles français.
Peut-être suis-je le seul élu du département du Doubs à avoir interpelé sa députée européenne à propos de la liste des fromages protégés dans les accords commerciaux entre le Canada et l’Union Européenne dans laquelle ne figurait pas le Mont d’Or, fromage emblématique de notre département.

Je remercie Nathalie Griesbeck d’avoir pris en compte ma remarque et de me faire confiance pour la représenter localement notamment sur les tables rondes agricoles traitant des difficultés du monde agricole (crise du lait et de la viande)

http://www.modem25.fr/…/le-modem-du-doubs-interpelle-natha…/

 Défense de l’activité économique

Conscient du lien entre le développement économique et l’attractivité du bassin bisontin, je suis intervenu pour dire mon inquiétude de voir disparaître l’incubateur d’entreprises situé sur la zone de Témis quiviendrait impacter l’écosystème local lié à l’innovation et par conséquent les startups qui bénéficient de son appui.

http://www.laurentcroizier.fr/inquietude-sur-lavenir-de-lin…

 Défense de l’accès au numérique dans les communes

Après une étude des débits des villages entourant Besançon, j’ai oeuvré au sein du syndicat mixte lumière pour que soit pris en compte les difficultés des villages de Vorges-les-Pins et Busy à simplement accéder à leur messagerie.
Suite à mon intervention, une expérimentation nationale de l’opérateur Orange a permis une montée en débit pour les habitants de ce secteur.
L’accès au très haut-débit est pour moi un enjeu majeur des années à venir. C’est un facteur d’attractivité résidentiel et un moyen pour les communes de maintenir ou développer une activité économique.

http://www.laurentcroizier.fr/rassemblement-en-faveur-de-la…

 Défense des effectifs dans les classes des écoles primaires et maternelles

A de nombreuses reprises, je me suis déplacé pour soutenir les parents d’élèves et les enseignants des écoles de Besançon (Rivotte, La Butte, Montrapon) ou de Dannemarie-sur-Crête suite à des fermetures ou des refus d’ouverture de classe.

http://www.laurentcroizier.fr/quatre-ecoles-de-planoise-int…

http://www.laurentcroizier.fr/effectif-classes-bisontines-i…

more

Laurent Croizier, candidat sur la première circonscription du Doubs

 http://www.macommune.info/article/laurent-croizier-candidat-sur-la-premiere-circonscription-du-doubs-163204

Carte d’identité de Laurent Croizier

  • Nom : Croizier
  • Prénom : Laurent
  • Situation personnelle : Marié, deux enfants
  • Date de naissance : 29 janvier 1975 (42 ans)
  • Profession : Professeur des écoles
  • Mandats (précédents et actuels) : Conseiller municipal et conseiller communautaire du Grand Besançon depuis 2014
  • Étiquette politique : Modem – Soutien du Président Emmanuel Macron
  • Suppléant : Jean-paul Michaud, 55 ans, chef d’entreprise, Maire de Thoraise, parrain d’Emmanuel Macron, vice-Président de l’agglomération du Grand Besançon.

Quelles sont vos motivations pour vous présenter aux législatives ?

Le rôle du député est d’écrire la loi, de contrôler l’action du gouvernement, mais aussi d’être le porte-parole et le défenseur des intérêts de sa circonscription. Pour cela, il faut bien la connaître.

J’ai déclaré ma candidature aux élections législatives sur la 1re circonscription du Doubs il y a plus de quatre mois désormais. Quatre mois, qui viennent renforcer trois ans de forte présence auprès des habitants de Besançon et du Grand Besançon.

J’ai rencontré plus d’une centaine d’acteurs économiques ou associatifs qui m’ont permis de faire plus d’une centaine de propositions pour la ville de Besançon et les villages de la circonscription.

  On ne se découvre pas un investissement local pendant une élection. La proximité, c’est ma marque de fabrique et je crois parfaitement représenter le renouvellement des visages, des méthodes et des pratiques politiques encouragé par Emmanuel Macron.

Je veux permettre ce renouveau qui s’affranchit des barrières partisanes, promouvoir la conception de l’action politique à laquelle je crois, efficace, pragmatique, rassembleuse et connectée à la réalité de ce que vivent les habitants.

Il est temps de remettre la politique et les politiciens à la place qui devrait être la leur, aux côtés de ceux qui agissent, ceux qui entreprennent, ceux qui façonnent nos villes et nos villages.

Pourquoi voter pour vous ?

J’ai porté le projet d’Emmanuel Macron durant l’élection présidentielle, il convient désormais d’élire des députés qui porteront ce projet avec pragmatisme, exigence, mais également avec lucidité.

A ce projet, j’ajoute mon expérience, mes propositions et ma méthode. Durant les trois dernières années, la proximité fut ma démarche, l’écoute ma méthode et l’engagement auprès des habitants mon quotidien.

Je serai le député qui agit, non pas à votre place, mais avec vous. Je vous proposerai de participer directement à mon action au travers de dispositifs de participation citoyenne (conseil de circonscription, permanences directement dans les quartiers et les communes, portail internet).

Mon suppléant, Jean-Paul Michaud, chef d’entreprise, Maire de la commune de Thoraise et Vice-Président de l’agglomération du Grand Besançon sera un relai important dans ces dispositifs. Nous travaillerons en complémentarité. On ne construira pas la France de demain avec les élus du passé ou des candidats hors-sol sans aucun investissement dans nos quartiers ou nos communes.

Mon investissement auprès du monde de l’entreprise et des acteurs du numérique, dans le domaine sportif et associatif, auprès des maires des communes rurales et mon activité professionnelle sur l’ensemble de la 1re circonscription me permettent à la fois d’avoir cette connaissance précise des difficultés que vous rencontrez au quotidien, mais aussi de saisir les enjeux qui seront ceux de demain.

  Je serai ce député bâtisseur pragmatique qui sera à la fois porte-parole et défenseur de notre territoire. Nous avons aujourd’hui besoin de renouveler les visages, les méthodes et les pratiques politiques. Je souhaite proposer ce renouveau. Je vous demande de m’accorder votre confiance pour qu’ensemble nous soyons les acteurs du changement.


more
more

[Carnet de campagne] Moraliser la politique, c’est lui rendre sa crédibilité

Un des projets phares d’Emmanuel MACRON, c’est la moralisation de la politique. Elle figure parmi les exigences du MoDem lors de notre alliance avec La République En Marche.

Aucune majorité politique ne pourra exiger des efforts ou des changements aux Français si elle s’en exempte.

La polémique suscitée par l’affaire Ferrand rendra non seulement son action ministérielle difficile mais elle parasitera également les débats autour des trois projets de loi portés par François BAYROU sur la moralisation de la vie publique.

Avec cette loi, ce qui est reproché à M Ferrand dans le cadre de son mandat parlementaire n’aurait pas pu se produire. Il n’aurait pu embauché son fils comme collaborateur, et n’aurait pu conserver une activité de chargé de mission auprès de la direction générale des Mutuelles du Mans pendant son mandat parlementaire.

  Ce n’est pas parce que la loi n’interdisait pas auparavant ces pratiques, que les députés se devaient de les appliquer.

Les pratiques de M Richard Ferrand ne sont pas compatibles avec mon éthique politique. Etre crédible impose d’être exemplaire.

Soutenir l’action gouvernementale ne signifie pas perdre sa capacité d’analyse ou se placer dans un moule. La force de ma candidature soutien du président Macron, c’est d’être une force de proposition.

Vous trouverez ici mes 7 propositions pour moraliser la fonction de député et retrouver la confiance des citoyens.
http://www.laurentcroizier.fr/moraliser-la-fonction-de-depute-et-retrouver-la-confiance-des-citoyens

more

TRIBUNE : « 26 entrepreneurs se mobilisent pour la candidature de Laurent CROIZIER en soutien du président Macron »

Nous, entrepreneurs et acteurs économiques de Besançon et de son territoire, chefs d’entreprises, artisans, agriculteurs, professions libérales ou indépendants, nous voulons des députés qui comprennent ce qu’est une entreprise, mais aussi quels sont nos problèmes, nos contraintes, nos aspirations et celles de nos salariés.

Laurent CROIZIER est un des rares élus à se déplacer depuis trois ans de façon régulière dans nos entreprises, le seul à nous interroger sur les conditions favorables à notre activité et à l’emploi que nous voulons préserver et développer.

Parmi les candidats, lui seul à compris que la compétitivité et la prise de risque sont l’essence de l’entrepreneuriat et de la création de richesse.

Nous apprécions sa façon de voir la révolution numérique et la transition écologique comme l’opportunité de créer de nouvelles activités et de nouveaux emplois.

Nous avons la conviction qu’il est le candidat le plus à même de croire et défendre la liberté d’entreprendre et porter les réformes du projet du Président MACRON pour faciliter l’investissement et miser sur la réussite.

Aucun d’entre nous ne doute de sa capacité à être un excellent député, force de propositions, porte-parole et défenseur des intérêts locaux à l’Assemblée Nationale.

Il forme avec Jean-Paul MICHAUD son suppléant, chef d’entreprise, maire de Thoraise, Vice-Président du Grand Besançon un duo complémentaire.

Leur investissement, leur capacité d’analyse et d’écoute donnent à nos yeux une forte légitimité à leur candidature.

Les 11 et 18 juin 2017, soyons, avec eux, acteurs du changement.

Signataires: F.Amiot (artisan), C.Bissieux (dirigeant), J.Bresillon (chef d’entreprise), S.Broggini (avocat), O Charbonnier (entrepreneur), JL.Cheyssial (indépendant), P. Congost (chef d’entreprise), A.Cramaro (Commerçant), L.Demonet (chef d’entreprise), P.Dumay (chef d’entreprise), P.Fontaine (conférencier), A. Gonçalves (dirigeant), P Guichardon (indépendant), B Girerd (indépendant), F.Guillame (agriculteur), H.Jacquin (médecin), F.Le Guern (Indépendant), W.Le Naour (chef d’entreprise), N Mermillot (avocat), JP.Michaud (chef d’entreprise), J.Nicollini (artisan), J.Pargny (chef d’entreprise), F.Roux (Dirigeant), C.Salvi (agriculteur), F.Stefanetti (commmerçant), Anna Urso (profession libérale)

more

[Carnet de campagne] Lorsqu’on aspire à voter les lois, le minimum est de les respecter

Après les insultes du directeur de campagne de Mme Charvier, les insinuations douteuses de son suppléant, je retrouve mes affiches recouvertes des bandeaux jaunes de la candidate EnMarche sur au moins deux panneaux électoraux du quartier de Planoise.

Le code électoral est clair. Un affichage hors remplacement réservé est sanctionné par une amende délictuelle de 3 750 €. Une amende qui passe à 9 000 €, en cas d’utilisation de l’espace officiel pour autre chose que la promotion du candidat.

Tout cela est en décalage avec l’esprit positif des discours d’Emmanuel Macron et très éloigné des attentes des citoyens. Au delà des idées, c’est cet esprit qui me fait soutenir le président MACRON.

Même si la dégradation volontaire de mes affiches sur les panneaux électoraux est un fait grave, j’ai pris la décision de prendre de la hauteur, et mettre ces comportement sur l’inexpérience et sur le manque de lucidité des équipes de la candidate. Il est hors de question d’encombrer les tribunaux pour cela.

more

[Carnet de campagne] Vos soutiens ont valeur d’investiture citoyenne

Vous êtes plus nombreux chaque jour à reconnaître mon investissement pour notre territoire et à soutenir ma candidature.

  Vos soutiens ont valeur d’investiture citoyenne, là où d’autre s’accrochent à leur investiture politicienne pour trouver de la légitimité.

J’incarne ce renouvellement des visages et des méthodes souhaité par les Français. Je l’ai démontré durant ces 3 dernières années constructives au sein du conseil municipal de Besançon.

Je soutiens Emmanuel Macron et m’inscris dans cette majorité présidentielle. Je ne serai pas pour autant un député godillot contraint, par manque de connaissance, à suivre de façon aveugle des consignes collectives.

Je voterai les textes en mon âme et conscience avec cette volonté de les faire redescendre au plus près des acteurs locaux pour vérifier qu’ils répondent effectivement à leurs besoins.

Les enjeux économiques ou de sécurité, pour ne citer queux, nous imposent d’agir avec une grande responsabilité.

Serait-ce responsable d’élire un député sans aucune connaissance sur ces sujets ?

Le président Macron n’a pas le droit à l’erreur. Il est nécessaire de lui donner une majorité solide et compétente à l’Assemblée.

Je serai ce député déterminé, cohérent et lucide.

Ensemble, soyons acteurs du changement !

more

Pour une majorité présidentielle pragmatique, exigente mais lucide

J’ai porté le projet d’Emmanuel MACRON durant l’élection présidentielle. Il convient désormais d’élire des députés qui porteront ce projet avec pragmatisme, exigeance mais également avec lucidité.

  Je serai ce député bâtisseur pragmatique qui sera à la fois porte-parole et défenseur de notre territoire au sein de la majorité présidentielle.

On ne construira pas la France de demain avec les élus du passé ou des candidats hors-sol sans aucun investissement dans nos quartiers ou nos communes.

Nous avons aujourd’hui besoin de renouveler les visages, les méthodes et les pratiques politiques. Je souhaite proposer ce renouveau.

Je vous demande de m’accorder votre confiance pour qu’ensemble nous soyons les acteurs du changement.

 

more

Accords de Paris sur le climat

  Un Homme d’Etat s’engage pour l’avenir de son pays mais surtout pour l’avenir des futures générations.

L’annonce du retrait des Etats-Unis des accords de Paris sur le climat par le Président Trump est une erreur historique et une décision irresponsable.

La prise de conscience du réchauffement climatique est un enjeu de survie pour l’Humanité.

L’intervention d’EmmanuelMacron a été à la hauteur de l’irresponsabilité du Président des Etats-Unis.

more

[Carnet de campagne] L’engagement est une des valeurs du sport

Après le superbe match aller des joueuses de Raphaëlle TERVEL et de Sandrine MARIOT-DELERCE pour la 3ème place du championnat de LFH, échanges autour des valeurs du sport et de mon engagement pour la circonscription avec les membres du club partenaires présidé par Patrick Verdier.

more

La démarche écologique de Besançon Triathlon

La section jeune du Club Besançon Triathlon, organisateur du Besançon Triathlon Vauban, a souhaité symboliquement compenser le bilan carbone de l’événement par la plantation d’un arbre sur le site d’Osselle.

Un geste qui monte l’intérêt que portent les membres pour les questions environnementales.

J’étais présent aux côté de Jean-yves Pralon, Vice-Président de l’agglomération du Grand Besançon pour reconnaître le travail effectué par ce club pour l’organisation du Triathlon Vauban et l’encourager dans sa démarche écologique.

more