2020
septembre

« La priorité n’est pas la création d’un comité d’experts partisan sur le climat, mais de donner un cap à Besançon »

Le flou, l’inutilité et le manque de transparence qui entourent la création du Groupe d’Etude de l’Environnement et du Climat (GEEC), sensée sortir la majorité de l’épineux dossier des Vaîtes, appelaient un certain nombre d’explications.

Nous sommes scandalisés par l’absence de réponse de Madame Vignot à l’ensemble de nos questions durant le conseil municipal du 14 septembre, usant, une nouvelle fois, d’une méthode méprisante et peu démocratique avec les élus qui ne partagent pas ses idées.

A ce jour, nous ne connaissons ni les contours juridiques, ni les contours financiers, ni les missions précises que Madame la Maire entend donner à ce GEEC.

Quelle est l’utilité d’une nouvelle instance dont les missions peuvent être confiées à des structures ou services de la collectivité ?

Quelle est la pertinence d’un comité local sur le climat à l’échelle de Besançon ? L’impact du changement climatique s’arrêterait-il à la frontière communale ?

Se saisir de l’épineux dossier des Vaîtes uniquement par le prisme du climat, balayant les enjeux sociaux, économiques, urbanistiques et démocratiques, relève totalement de l’idéologie.

Le manque de transparence et l’entre soi qui ont amené Madame Vignot à décider, seule, de la nomination d’un de ses collègues directeur de recherche, soutien affiché de sa candidature à l’élection municipale, remet totalement en cause le caractère indépendant et neutre affiché. Désormais, chacune des conclusions que rendra ce GEEC sur le dossier des Vaîtes, sera, à l’évidence, contestée.

Nous appelons Madame Vignot à abandonner l’idée d’un comité d’experts local sur le climat qui n’est pas du ressort de Besançon. De toute évidence, à peine annoncés, le GEEC et son président n’ont déjà plus aucune légitimité.

Nous l’alertons sur le contenu très pauvre de nos commissions et les connaissances encore très partielles des nouveaux élus de la majorité qui tardent à se saisir des sujets importants.

La priorité n’est pas la création de ce comité d’experts partisan sur le climat, mais de guider ses équipes, de faire enfin avancer la ville et lui donner un cap et des ambitions qui, aujourd’hui, n’apparaissent pas.

 

more