Assemblée générale de l’école de musique Amuso

Actuellement à l’assemblée générale de l’école de musique Amuso quartier de la Grette à Besançon.

L’école de musique Amuso a cette particularité d’enseigner le solfège, la pratique instrumentale et orchestrale à Besançon, Avanne-Aveney et Montferrand le Château. Elle intervient également dans les crèches.

315 élèves, 24 professeurs et des projets exceptionnels comme notamment dans le domaine de la petite enfance, le projet de construction d’un bâtiment accueillant une crèche musicale.

Merci au président, au conseil d’administration, à la directrice et aux parents bénévoles de partager de belles valeurs et de permettre à nos enfants et adolescents d’apprendre la magie de la pratique instrumentale et la richesse de l’accès à la culture.

more

Plan jeunesse : « un plan avec quelques actions, intéressantes et utiles, mais loin, très loin des discours »

Nous avons tous partagé ce constat que les enfants et les jeunes avaient particulièrement souffert de l’isolement dû aux longues périodes de confinement.

Nous avons à plusieurs reprises demander un grand plan municipal en faveur de la jeunesse.

Je suis particulièrement déçu par le contenu du document présenté comme un plan d’actions.

C’est en réalité un plan avec quelques actions, intéressantes et utiles, j’en conviens mais loin, très loin des discours.

J’imagine que nous devrons patienter jusqu’à la présentation du nouveau projet éducatif de territoire, à l’automne prochain.

Mesurez que nous aurons fait plus du tiers du mandat !

Quelques commentaires sur les actions annoncées :

L’annonce du plan éducatif de territoire décliné par quartier est une très bonne chose.

Cela fait plus de 6 ans que je le demande, plus de 6 ans au cours desquels j’essaie de convaincre que les besoins d’un quartier à un autre ne sont pas identiques. Comme quoi, parfois cela a du bon de se répéter !

Concernant l’aménagement des cours d’écoles

Je soutiendrai tous les aménagements qui visent à végétaliser les cours d’écoles, les rendre plus conviviales, plus apaisées, à permettre des jeux plus variés pour les enfants.

Mais, à chaque fois que l’équipe municipale versera dans son idéologie radicale, stigmatisante, dans cette obsession de prêter des comportements sexistes à des enfants, alors je serai là pour rappeler ma désapprobation.

Les enseignants, et fort heureusement, n’attendent pas après une quelconque idéologie pour veiller avec bienveillance sur la mixité, l’égalité entre les enfants et la transmission des valeurs du vivre ensemble.

Dans aucune cour d’école de Besançon, des espaces sont accaparés par des enfants sans qu’aucun enseignant n’intervienne. Heureusement !

Pour conclure, je dirais qu’une ville amie des enfants, c’est aussi une ville qui se donne les moyens d’accueillir tous les enfants inscrits à la cantine scolaire, qu’une ville amie des enfants, c’est une ville qui prête attention aux conditions de travail des adultes qui encadrent les enfants, je pense aux animateurs périscolaires mal rémunérés et aux puéricultrices dans les crèches dont le conditions de travail seront dégradées au 1er janvier prochain.

Je note une fois encore une grande différence entre les discours et les actes des élus de cette majorité.

more