Visite de la cuisine centrale de la ville de Besançon

Chaque année, ce sont plus de 350 familles qui se voient refuser l’accès à la restauration scolaire à Besançon, faute de places suffisantes.

C’est la raison pour laquelle j’interviens régulièrement sur cet épineux problème du manque de capacité d’accueil dans les restaurants scolaires dans les écoles bisontines qui posent de réelles et parfois insurmontables difficultés pour les parents.
Que ce soit pour les parents qui travaillent, comme pour ceux qui sont en formation ou en recherche d’emploi et qui ont besoin d’une solution pour passer des entretiens ou dès lors qu’ils obtiennent des réponses positives. Aujourd’hui, faute de place, la collectivité est dans l’incapacité de leur trouver une solution.

La restauration scolaire, c’est un service public à vocation sociale absolument fondamentale.

Merci à l’équipe de la cuisine centrale de la ville de Besançon et à son directeur Jean-François Rousseau pour la visite et la précision des réponses apportées Rien de mieux que le concret pour engager la réflexion vers de futures propositions pour une meilleure capacité d’accueil dans nos restaurants scolaires et ainsi respecter la loi qui précise que l’inscription à la cantine des écoles primaires est un droit.

La cuisine centrale en quelques chiffres :
– 21 cuisiniers
– 8 chauffeurs, 5 techniciens et une équipe administrative de 3 personnes
– 80 sites à livrer : 65 restaurants scolaires pour environ 5 000 repas et 15 crèches pour 500 repas
– 800 kg de pommes de terre à éplucher pour une seule purée
– 500 kg de viande pour un menu
– l’exigence de ne jamais présenter deux fois le même menu dans l’année et de préparer des plats au maximum faits maison
– approvisionnement bio et local recherché (14% de produits bio locaux + 4% bio non locaux + 12% de produits locaux non bio)

more