Budget primitif 2019

Intervention conseil municipal du 04/04/2019

Monsieur le Maire, cela fait plusieurs mois, je dois bien admettre que vous me surprenez.

J’étais particulièrement inquiet des conséquences des tensions politiques au sein de votre majorité. Je craignais que les deux dernières années de mandat ne ressemblent à un immense exercice de surplace. Je constate que ce n’est pas le cas et j’en viens presque à regretter que vous ne vous soyez pas fâcher plus tôt avec vos anciens amis.

Si effectivement, M. le Maire, aujourd’hui la politique nationale nous rapproche, les élus du groupe MoDem s’abstiendront sur le budget et je vais m’en expliquer.

J’avais parlé au moment du budget 2018 de ce besoin d’aller encore plus loin, encore plus vite et encore plus fort dans un certain nombre de domaines.

Nous pensons qu’il y a des pas supplémentaires à franchir et nous doutons de la capacités des élus socialistes, communistes ou écologistes bisontins à accélérer dans les directions qui nous apparaissent les bonnes.

Nous assumons parfaitement croire en une orientation libérale qui crée de l’emploi, du pouvoir d’achat, des rentrées fiscales, le rayonnement et l’attractivité de Besançon or une partie de la majorité est opposée à la liberté économique.

Cela explique que la ville et l’agglomération de Besançon soient malheureusement  beaucoup trop timides à parler et s’engager sur le développement économique.

Je me réjouis du plan de soutien annoncé en direction du commerce de centre-ville, il va dans le sens des propositions qui étaient les nôtres mais ça fait un mois que ces mesures exceptionnelles de soutien auraient dû être annoncées !

Tout comme le plan global de redynamisation du centre-ville, ne devrait-il pas avoir été lancé depuis plusieurs années avec des objectifs, des perspectives et un calendrier affiché ?

Et la fusion de l’office de commerce et l’office de tourisme évoquée il y a un an, on y va ou on y va pas ? Tout cela est très brouillon.

Deuxième exemple :

En matière de sécurité et de tranquillité publique, l’embauche de nouveaux policiers municipaux, la convention avec Keolis, l’arrêté contre la mendicité agressive, tout ça va dans le bon sens pour permettre aux Bisontins de se sentir en sécurité.

Mais nous souhaitons aller plus loin en redéfinissant l’organisation et les missions et en proposant l’armement de notre police municipale.

Je vous rappelle que le groupe MoDem avait porté un amendement rejeté au budget 2018 qui proposait la création d’une brigade de nuit et qui reste parmi nos propositions.

Troisième et dernier exemple :

L’éducation, certainement ma plus grosse déception du mandat.

5 ans que nous disons avec d’autres collègues que les aides aux familles en difficultés pour les classes transplantées sont injustes. A un an de la fin du mandat, on nous annonce enfin la refonte du dispositif.

5 ans que nous disons que dans les écoles le dispositif ordi-classe est obsolète. Aucune nouvelle.

5 ans que nous alertons sur les conséquence du manque de place dans les restaurants scolaires et nous votons l’étude en 2019.

En résumé M. le Maire, si nous pourrions partager globalement les priorités de ce budget 2019, nous sommes réservés sur l’intensité et la capacité de la majorité à le mettre en oeuvre.

more