2017
novembre

« Notre mission d’élus, c’est de faciliter les contraintes du quotidien des Bisontins » – Intervention au conseil municipal du 06/11/2017 sur la capacité d’accueil dans les restaurants scolaires des écoles

Monsieur le Maire,
Monsieur l’Adjoint en charge des affaires scolaires,

Selon les informations relayées par la presse, près de 500 enfants ne sont pas accueillis dans nos cantines scolaires, faute de places suffisantes.

Il y a un an de cela, au conseil municipal de novembre 2016, j’avais déjà évoqué ce problème.

Conscient de la difficulté de répondre immédiatement à ce problème, j’avais alors proposé qu’une réflexion s’engage autour de l’augmentation de nos capacités d’accueil afin de mieux anticiper les demandes et qu’on étudie la possibilité de travailler en relation avec les assistantes maternelles pour proposer une solution à des familles qui sont dans des situations difficiles.

Je pense par exemple aux familles dont l’un des parents retrouve du travail en cours d’année scolaire ou aux familles dont l’un des parents est dans l’obligation de se rendre à un entretien d’embauche.

Notre mission d’élus, c’est de faciliter les contraintes du quotidien des Bisontins.

Aujourd’hui cette situation se répète et j’aimerais ne pas avoir à refaire cette intervention en 2018.

Est-ce que nous sommes sur une tendance qui prend de l’ampleur ?

Pouvez-vous prendre l’engagement M.Dahoui d’engager cette réflexion et de nous tenir informé au printemps prochain des solutions que vous mettrez en place afin de réduire sensiblement en 2018 le nombre d’enfants qui ne peuvent être accueilli dans nos restaurants scolaires ?

N’ayant obtenu aucune réponse à mes deux questions, un courrier sera envoyé d’ici la fin de la semaine.

Facebooktwittergoogle_plus
more

« Impliquons davantage en amont les acteurs ou les habitants dans les décisions » – Intervention au conseil municipal du 06/11/2017 sur la modification de la consultation citoyenne sur les rythmes scolaires

Monsieur le Maire,

Suite une réunion d’information préparatoire à la consultation citoyenne sur les rythmes scolaires, les parents d’élèves délégués nouvellement élus ont fait remonter le souhait que la formulation des propositions de la consultation citoyenne soit modifiée et simplifiée.

Les remarques qui ont été faites sont extrêmement pertinentes, elles ont effectivement l’avantage de clarifier et mettre sur un pied d’égalité 3 propositions très différentes.

   C’est clairement pour moi la démonstration que nous gagnerions beaucoup en cohérence, en clarté et en efficacité si nous impliquions davantage en amont les acteurs ou les habitants dans les décisions.

J’ai tenu également à réagir à certaines déclarations d’élus selon lesquels cette démarche serait un élan de déconstruction impulsée par l’Etat. Je suis en total désaccord avec cette phrase.

Donner le choix aux communes de poursuivre ou de modifier un dispositif lorsqu’il présente des dysfonctionnements, ce n’est absolument pas déconstruire, ce n’est pas remettre en cause le caractère national de notre politique publique d’éducation, c’est tout simplement tenir compte des situations locales.

« L’erreur initiale, c’est d’avoir plaquer une organisation uniformément sur tout le territoire. »

– Jean-Michel Blanquer

Je partage totalement cette analyse du ministre de l’Education Nationale.

Souvenez-vous de la contribution au Projet Educatif de Territoire et à la mise en place à Besançon de cette réforme que Mme Peseux, M.Fagaut et moi avions faite, c’était précisément cette analyse que nous avions développée.

L’uniformisation ne permet ni de tenir comptes des spécificités de nos quartiers, ni de celles de nos écoles.

 

Facebooktwittergoogle_plus
more

Rythmes scolaires : quid de la consultation citoyenne ?

La Ville de Besançon organise, le 10 décembre 2017, une consultation afin de recueillir l’avis des Bisontins, concernant l’organisation du temps scolaire, dans les écoles publiques du premier degré (maternelles et élémentaires), à compter de la rentrée de septembre 2018.

Un décret du 27 juin 2017 ouvre effectivement la possibilité pour les communes de revenir sur l’application de la réforme des rythmes scolaires mise en place en 2014.

La ville de Besançon a ainsi fait le choix d’interroger toute la population dans le cadre d’une consultation élargie.

J’ai soutenu cette démarche lors du conseil municipal du 12 octobre 2017.

Sans indicateur venant de l’Education Nationale, sans consensus au sein de la communauté éducative, s’en remettre à une consultation ouverte en l’accompagnant en amont d’une séquence de débats me parait être une sage décision.

Retrouvez-ici mes interventions :

 « La réforme des rythmes scolaires avait pour objectif d’améliorer les apprentissages, elle s’est transformée en réforme des activités périscolaires » – intervention conseil municipal de Besançon du 12/10/2017

 « Impliquons davantage en amont les acteurs ou les habitants dans les décisions » – Intervention au conseil municipal du 06/11/2017 sur la modification de la consultation citoyenne sur les rythmes scolaires

Les options présentées aux Bisontins seront les suivantes :

  • Option 1 : Semaine de 4 jours d’école (lundi, mardi, jeudi, vendredi)
  • Option 2 : Semaine de 4,5 jours d’école (lundi, mardi, mercredi matin, jeudi, vendredi)
  • Option 3 : Semaine de 4,5 jours d’école (lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi matin)

36 bureaux de vote seront ainsi ouverts, de 8h à 18h, le dimanche 10 décembre 2017.

Tous les Bisontins pourront voter s’ils sont :

  • inscrits sur la liste électorale (qui sera mise à jour jusqu’au 10 décembre)
  • majeurs non-inscrits sur la liste électorale mais pouvant justifier de leur domiciliation à Besançon (justificatifs à l’appui)

A l’issue de ce vote, le Maire de Besançon s’est engagé à soumettre le résultat au Conseil municipal afin de confirmer ce choix et demander à l’Education Nationale la prise en compte du changement souhaité par les citoyens.

Liste des bureaux de vote 

Facebooktwittergoogle_plus
more