2020
septembre

« A Besançon, les animateurs périscolaires sont payés sous le SMIC. Ce n’est pas tenable. »

Intervention conseil municipal du 14/09/2020

Un animateur périscolaire qui assure les trois temps d’accueil quotidiens, matin, midi, après-midi, soit environ 18h ou 19h par semaine gagne entre 500 et 550 € par mois.

Je vous invite à faire le calcul pour vous apercevoir que c’est sous le smic. Non seulement ce n’est pas tenable et c’est certainement une des raisons qui explique les difficultés à recruter.

Nous avions proposé de mieux rémunérer les animateurs périscolaires. durant la campagne municipale. C’est une proposition sur laquelle l’opposition et la majorité municipale doivent entendre.

Nous avions également l’intention de valoriser les Atsems qui sont des personnels formés et qui connaissent les enfants. Après la classe, les ATSEM font le ménage, ne seraient-elles pas plus utiles avec les enfants ?

Enfin, j’ai réitéré la proposition de travailler avec les associations afin de permettre à leur personnel, après formation, de solliciter des postes d’animateurs périscolaires et ainsi compléter des temps partiels et pérenniser des emplois associatifs.

more

Besançon : Pourquoi ne pas proposer une possibilité de sortie des enfants du périscolaire à 17h30 ?

Les horaires de travail des parents, la circulation dans la ville rendent difficile de récupérer ses enfants avant 17h.

Les horaires de l’accueil périscolaire de l’après-midi ne permettent pas aux familles de récupérer leurs enfants entre 17h et 18h.

Ces horaires contraignent certains enfants à passer encore plus de temps en collectivité, parfois plus de 10 heures, compliquent l’organisation familiale et l’accès aux activités sportives ou culturelles organisées par nos associations.

J’ai donc proposé, par courrier, le 27 août dernier, à Mme la Maire de questionner les familles bisontines sur une possibilité de sortie des enfants de l’accueil périscolaire à 17h30.

more

Bonne rentrée scolaire

Bonne rentrée scolaire à tous les élèves bisontins, à leurs professeurs et au personnel municipal de Besançon.

La jeunesse et la famille reste pour moi un des socles de mon engagement.

Dans le contexte très particulier que nous traversons, nous devons à nos enfants, encore plus qu’hier, une mobilisation exceptionnelle.

J’assure de mon soutien les 130 familles bisontines dont les enfants ont été refusés à la cantine, faute de place. C’est un combat que je mène depuis plusieurs années et que je mènerai encore à leurs côtés. Plus aucune famille bisontine ne doit rester sans solution.

Vous pouvez compter sur mon engagement et ma disponibilité. Bonne rentrée à tous,

more