Planoise : Quelles sont les intentions de la municipalité pour l’après passerelle rouge ?

Si je m’inscris dans la modernisation de Planoise qui vise à redonner, à ce quartier qui m’est cher, une image positive, plus de confort et de sécurité pour les habitants, engager la rénovation urbaine ne doit pas signifier effacer l’histoire.

Les habitants et les associations sont la mémoire vivante du quartier.

A ce titre, je regrette que les demandes de rendez-vous de celles et ceux qui souhaitaient sauvegarder la passerelle soient restées sans réponse.

La nouvelle de la déconstruction a provoqué, parmi de nombreux Planoisiens, plus de que de la tristesse ; les larmes ont coulé.

Y avait-il une raison valable pour ne pas répondre à la sollicitation des habitants et des partenaires associatifs ?
Leur écoute n’était-elle pas un impératif ?

La “passerelle rouge” figure parmi les monuments emblématiques, auxquels les habitants tiennent, autant pour des raisons historiques, affectives que pratiques.

D’après les services municipaux, son mauvais état nécessitait la déconstruction.
Seulement quelles sont désormais les intentions de la municipalité pour l’après passerelle rouge ?

Très utilisée, elle permet aux mères de familles et leur bébé en poussette, aux enfants, aux personnes à mobilité réduite, aux scolaires de franchir en toute sécurité le boulevard Salvador Allende.

Elle relie les habitants et les établissements scolaires au parc Lafayette, à de nombreux services essentiels dont la maison des services au public, le CCAS, la Poste, à la culture avec le théâtre de l’Espace, ainsi qu’aux commerces de l’Avenue du Parc.

En résumé, la passerelle est un véritable trait d’union qui structure le cadre de vie quotidien des Planoisiens, facilite leurs déplacements, favorise l’ouverture culturelle et la mixité.

J’ai donc écrit à Madame la Maire de Besançon pour connaître ses intentions après cette déconstruction.

Le quartier de Planoise est un quartier attachant où l’humain est très présent. L’engagement et l’implication des habitants et des associations à faire du quartier un espace de fraternité mérite notre bienveillance.

Au regard de l’intérêt que cette passerelle représente au quotidien pour le quartier, j’appelle à un nouvel aménagement qui pourrait, cette fois, faire l’objet d’un futur travail de concertation entre la ville de Besançon, les habitants et les associations.

more