Besançon Métropole: « Il s’agit désormais d’imprimer une marque, de voir grand, de voir en plus grand »

Sans grande surprise, le conseil municipal de Besançon a voté la transformation de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon en Communauté urbaine, à compter du 1er juillet 2019. J’ai exprimé la position et l’ambition des élus MoDem sur ce changement de statut.

Il existe une concurrence territoriale qu’on ne peut nier et nous n’avons pas d’autre choix que de nous y confronter.

Ce statut de communauté urbaine, c’est ce qui va nous permettre d’afficher nos ambitions comme pôle moteur de la région Bourgogne-Franche-Comté, c’est ce qui va nous permettre d’accéder à des dispositifs d’excellence habituellement fléchés vers les grandes Métropoles, c’est ce qui va nous permettre d’accompagner sereinement nos communes, de développer les services pour les habitants ou encore le développement des entreprises.

Voilà pourquoi ne pas saisir l’opportunité qui nous était offerte de transformer nos statuts eut été, selon nous, une erreur stratégique.

Il s’agit désormais d’imprimer notre marque, de voir grand, de voir en plus grand.

C’est pour cela que nous n’avons aucune difficulté à afficher « métropole » à côté de Besançon. C’est affirmer la valeur qui est la nôtre, c’est afficher la grandeur de notre territoire et c’est nous affirmer comme un territoire d’excellence au même titre que d’autres agglomérations françaises.

Quand il s’agit de Besançon, des communes qui l’entourent, de notre université ou de nos entreprises, nous n’avons aucun intérêt à être modestes.

more

Polémique autour du don de 10 chênes pour Notre-Dame

Après la tristesse de l’incendie, je me suis réjoui de l’élan de solidarité et de la mobilisation mondiale autour de la cathédrale Notre-Dame.

Quelle symbole de voir riches et pauvres, particuliers et entreprises, Français et Etrangers, Etats et collectivités s’unir et participer selon leur moyen à la reconstruction d’un des trésors du patrimoine de notre histoire de France.

J’avais pensé que le don symbolique de dix grands chênes par la ville de Besançon créerait un moment d’unité au sein du conseil municipal. Je me suis trompé.

Après l’intervention de ma collègue Odile Faivre-Petitjean indiquant le soutien des élus MoDem à ce don symbolique, d’autres interventions se sont succédées pour opposer les causes, les donneurs, l’utilisation des fonds, l’ampleur ou encore la nature du don. Pas moins de 14 élus de la gauche de la majorité municipale se sont abstenus sur ce dossier !

Pour ma part, je pense que l’élan suscité par ce drame va bénéficier à l’ensemble du patrimoine. Il a fait prendre conscience à tous, qu’en le perdant, c’est une partie de notre histoire et de notre identité qui disparaît.

Le patrimoine, c’est ce qui nous relie à la fois au passé et à l’avenir, c’est ce qu’on laisse aux générations futures.

Autant de raisons de le préserver et de le protéger !

more